AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORT FORT LOINTAIN A FERME SES PORTES.

TROISIEME QUÊTE ⊱ le collier magique


FORT FORT LOINTAIN

UN PEU DE GRATIN D'GRAVIER ?

avatar

⊱ pseudonyme : merlinpinpin
⊱ tête mise à prix : sir ian mckellen
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 18/10/2014
⊱ manuscrits : 203

⊱ schillings : 375

⊱ ton conte : les légendes arthuriennes
⊱ ta race : sorcier blanc
⊱ métier : enchanteur, herboriste, ancien professeur à l'académie de worcestershire
⊱ tes armes : une cuillère et du gratin de gravier ?
⊱ allégeance : plutôt neutre.





Sam 14 Fév - 16:52




La quête du collier magique
troisième quête

C'est une dizaine de silhouettes qui se sont enfuies à toutes jambes de la demeure de Gloria Bracadabra à Flocombe, l'enchanteresse la plus célèbre de tout Yasen. Elle aurait hurlé à la mort, si les mots lui venaient encore, alors qu'un amas conséquent de ses plus beaux bijoux s'enfuit sur une vingtaine de pattes. Mais là n'est pas la pire des horreurs: son collier magique, l'amplificateur de ses pouvoirs a également disparu dans l'odieux crime ! Il s'agit là d'un cas de force majeur pour la pauvre femme, qui se dit prête à tout pour retrouver ses précieux bijoux, et surtout son collier. Aventuriers, il se dit aux frontières de Yasen que les fieffés voleurs parcourraient en ce moment même les chemins enneigés de la Forêt Sucrée. Vous vous devez de faire justice, et de trouver les odieux larcins afin de leur dérober leur butin. Mais attention: ils sont deux fois plus nombreux que vous, et vous ne savez rien sur eux. Faites-vous discret, tant que possible, et ne tentez rien de foufou au risque de les voir vous voler dans les plumes. - Merlin rit - Les plumes, le cygne, tout ça. Comment, ça ne vous fait pas rire ? Partez déjà, dans ce cas, avant que je ne vous mette les voiles dessus ! - Merlin fait un clin d’œil à Nemo et Hansel, avant de partir râler plus loin, seul avec son échec. -

⊱ Hansel Denougatine
⊱ Lancelot Dulac
⊱ Nemo Quatrevents
⊱ Beowulf Guerrierné
⊱ Gracieux Becnoir

Encore une fois, sachez que l'ordre de passage n'est pas obligatoire, que les réponses courtes sont à préférer et que vous devrez utiliser les dés en cas d'actions conséquentes. :v: Le pnj viendra fermer votre topic lorsque le collier sera attrapé, outre mesure vous pouvez faire apparaître les voleurs/le fight quand bon vous semble. :coeur:

⊱ far far away ⊰


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.





Lun 16 Fév - 22:28

Il devait être beaucoup trop tôt et même pas l’heure de se laver les plumes lorsque Gracieux débarqua à Flocombe, et sa bonne humeur s’état évidemment glacé avec le froid polaire qui lui fouettait le visage. Il détestait l’hiver et tout ce qui pouvait s’approcher d’une température basse, mais il avait promis à Gloria Bracadabra de lui apporter en personne le dernier flacon de shampooing sorti de chez Leroyal, et Gracieux ne rompait - hélas - jamais une promesse. Même si celle-ci avait la tête de Ledésirable sur son étiquette. Et il n’allait pas avouer qu’il ne pouvait rien refuser à sa meilleure cliente et recommandatrice, même s’il fallait pour cela affronter le désastre de la neige.

Il eu le temps de manquer de s’étaler dans la neige et de recevoir une floppée de boules de neige en faisant les quelques pas qui le séparaient de la maison de l’enchanteresse, et alors qu’il pestait contre les sales gosses, un cri de désespoir lui fit dresser les plumes et il aperçu alors la silhouette de Gloria sortir de chez elle, les cheveux défaits, le visage rempli d’une détresse plus grande encore que celle qu’il ressentait en cet instant, les pieds dans la neige.
Elle se précipita vers lui, comme une bouée de secours pour un naufragé.
”-Enfin vous êtes là! C’est affreux! Atroce! Abominable! Ils m’ont tout pris!”
La pauvre femme secoua Gracieux qui tenta quelques pauvres paroles réconfortantes.
”-Des lutins, des petits hommes, ou je ne sais pas quoi! Ils m’ont pris tous mes bijoux! Ils m’ont pris mon collier magique!”

L’affaire était grave! Le cygne tapota l’épaule de l’enchanteresse pour la rassurer, cherchant des yeux ce qui pouvait ressembler à une aide providentielle.
”-J’ai déjà appelé de l’aide, mais j’ai confiance en vous, je sais que vous pourrez m’aider!
-Bah c’est que...balbutia Gracieux alors que l’autre continuait à le secouer…
-Tous ensemble vous pourrez les retrouver! “
Il jeta un regard sur les yeux plein d’espoir de l’enchanteresse. Pourquoi avait-il fallu qu’il vienne se cailler les palmes ici? Et si en plus d’autres devaient venir...Il retint un soupir qui aurait certainement pu tuer la pauvre Gloria Bracadabra et hocha vaguement la tête.
”-Merci, merci!
-Bon...Je peux voir les lieux, “marmonna-t-il en se demandant comment il avait pu accepter d’aller porter du shampooing à cette enchanteresse? Celle-ci hocha la tête en montrant sa maison du doigt.

La bicoque avait été retournée et Gracieux retint un haut le coeur devant un tel foutoir. Bon. Si d’autres devaient arriver, ça ne servait à rien de gaspiller de l’énergie, mieux valait attendre plus doué que lui!
Satisfait de sa conclusion, il se contenta de jeter un oeil aux affaires jonchant le sol et se retourna lorsqu’un inconnu franchi le seuil de la porte.
”-Ah parfait! Vous êtes le renfort? Vous savez comment vous y prendre?”
Il pria la Barbe de Merlin que l’autre saurait, car il ne comptait pas se geler les plumes plus longtemps. Quant à se présenter, c’était une formalité qui lui semblait évidemment désuète quand on travaillait chez Leroyal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Lun 16 Fév - 23:04

Nemo n'en revenait pas. Cela faisait une semaine qu'il était à Yasen pour une mission royale et déjà ses devoirs le détournaient de sa mission. Une femme l'avait accueillie chez elle il y a quelques jours et avait restauré le capitaine et son équipage alors que ceux-ci avaient rencontré un problème à l'auberge. Alors quand elle l'avait fait appelé, malgré toute la mauvaise volonté du monde, il ne put refuser. Ses pieds frôlaient la neige et témoignaient de son immense dévotion à cette cause. Son souffle réchauffait l'air et créait de ces nuages de fumée qu'il admirait, n'ayant rien d'autre à faire. Car Yasen était ennuyeux. Enneigé. Blanc. Partout.

Enfin, il distingua la maison de Gloria et accéléra le pas - le froid commençait à se faire sentir et, visiblement, même ses habits les plus chauds ne suffisaient pas. La femme attendait à la porte semi-ouverte, visiblement consciente que ses renforts arrivaient. « Madame. Que s'est-il passé ? » Elle lui conta le vol dont elle était victime et invita le capitaine à entrer - enfin, par Merlin ! il ne sentait plus ses doigts.

A l'intérieur, Nemo fit attention à ses pas et enjamba les divers objets qui, autrefois, étaient probablement des meubles. « Ah parfait! Vous êtes le renfort? Vous savez comment vous y prendre? » Nemo baissa la tête en une faible inclination en guise de salutation. « Capitaine Quatrevents. Je suppose que je suis le renfort, oui. Vous en faites partie également ? » Bien sûr, qu'il en faisait partie, mais Nemo voulait seulement en être certain.

« Pour commencer, ne touchons à rien et examinons simplement - peut-être que les malfaiteurs ont laissé des indices. » Il se tourna alors vers Gloria « Il y a combien de temps cela s'est-il passé ? » Elle lui répondit que le méfait s'était accompli il y a plus d'une heure maintenant. « Inutile, donc, de leur courir après. Nous pouvons essayer de suivre les éventuelles traces de pas laissées dans la neige » Gloria lui pria alors d'attendre un instant - du renfort allait encore arriver.

Que cette journée se termine.
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Mer 18 Fév - 12:26

Il avait émis quelques regrets, il est vrai, en quittant ses terres si promptement. C'est qu'il avait voulu fuir toute cette horreur, en oubliant même de dire adieu à ses racines. Beowulf y était donc retourné, dans le plus grand secret. Tel un rôdeur il s'était glissé dans ce qui fut un jour son domaine, jusqu'à rencontrer la sorcière blanche qui avait éclairé son départ. Une nouvelle fois, celle-ci lui prêta main forte en lui rapportant quelques objets qui lui manquaient, quelques souvenirs à emporter. Avant de disparaître pour toujours, le guerrier avait demandé à la demoiselle s'il pouvait faire quelque chose pour elle. La sorcière lui avait répondu qu'elle lui serait très reconnaissant s'il prenait la peine de se rendre à Flocombe afin d'y livrer un colis. L'homme ne put qu'accepter et, après avoir salué pour l'ultime fois ses terres, il partit en direction de la ville.

Sur le chemin, la nouvelle s'était rapidement répandue ; Gloria Bracadabra venait de se faire détrousser de plusieurs biens de grandes valeurs et sa détresse était sans limite. Beowulf, en ayant ouï cette nouvelle, prit la décision de se rendre jusqu'à l'habitation de cette pauvre femme, comptant l'aider. C'est que l'homme a toujours eu l'habitude de défendre son peuple et, quelque part, se rendre utile au bien de la communauté lui manque un peu.

En arrivant sur les lieux du crime, Beowulf n'eut aucun mal à repérer la victime de l'histoire ; sortant de sa maison, elle lui agrippa le bras avec la force du désespoir, lui demandant s'il faisait partie des vaillants justiciers qui venaient à son secours. Ecoutant le récit de l'enchanteresse tandis que celle-ci l'emmène au sein de sa chaumière, le guerrier tente d'imaginer l'ampleur des dégâts qu'un tel vol pourrait causer. Pour sûr que les larcins n'auront pas une utilité très radieuse de tels objets. Il leur faut faire vite car la vente sur le marché noir pour de tels artefacts ne prendra guère longtemps. L'homme salue les deux personnes déjà présentes avant de rentrer directement dans le vif du sujet. Il n'a pas pris la peine de se présenter, évite une telle chose aux abords de Yasen. Beowulf ignore depuis quand ils sont là mais ce dont il est certain c'est qu'ils ne devraient pas tarder à retrouver les malfaiteurs. « Avez-vous trouvé quelque chose ? » Il attend la réponse, jette un œil par lui-même au désordre chaotique régnant en maître dans la pièce avant de rapidement ajouter ces mots. « Si vous compter rattraper ces vauriens, il ne faut pas tarder à partir sur leurs traces. »
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Ven 20 Fév - 22:00

Yasen était une contrée que Lancelot connaissait très mal. Il y était passé, durant ses voyages, il y a quelques années, mais sans plus. Jamais il n’avait pris le temps de faire du tourisme ou même de s’y arrêter pour plus d’une nuit. Aujourd’hui, il se trouvait dans la région, avec pour mission d’apporter une missive à un des capitaines de la police locale, courtoisie du chef de la Tour d’Argent. De quoi parlait la missive, il n’en savait absolument rien et s’en fichait bien. Sa mission était de livrer la lettre, d’en attendre la réponse et de repartir par la suite à Fort Fort Lointain. On lui avait dit de bien se couvrir, car l’hiver là-bas n’a rien à voir avec celui de la capitale. Alors il avait pris soin d’enfiler une chemise de plus, une écharpe et une lourde cape avant d’enfourcher son cheval en direction de Yasen.

Une fois sur place, il savait qu’il devrait attendre au moins une bonne journée avant de pouvoir repartir pour Fort Fort Lointain, alors il se décida d’aller se promener, pour une fois. C’est alors qu’un type de la caserne locale lui parla des bijoux de la sorcière blanche la plus connue de tout Yasen. Il y avait déjà des gens qui étaient parti l’aider, mais lui se dit qu’une paire de main et un cerveau de plus ne pourrait qu’être bénéfique. Sans compter que ça l’occuperait positivement avant le retour à sa vie habituelle. Il prit alors le chemin du château de la pauvre victime et remarqua, en effet, qu’il y avait déjà quelques personnes, il reconnut d’ailleurs Quatrevents, ce qui l’étonna un peu. Que faisait-il si loin de son précieux bateau ? Passons, l’important était la victime et elle ne rata pas son arrivée.

"AH ! En voilà un autre, merci d’être venu !"

Lancelot haussa un sourcil avant d’offrir une courte révérence à la dame. Comment savait-elle qu’il viendrait ? Les sorcières blanches et leurs mystères…Il écouta attentivement ce que racontaient et proposaient les autres, lui restant de son silence habituel. Il ne s’était même pas présenté…Cela se ferait en temps voulu et si cela s’avérait réellement nécessaire. A ce qu’il comprit, les malfaiteurs avaient déjà fuits et probablement loin…

"Je suis d’accord. Si on attend trop longtemps, les traces vont se perdre à la vitesse où la neige tombe dans la région…"

Wouhou, les premiers mots qu’il dit depuis qu’il est arrivé. Ceux qui vivent ou visitent régulièrement la capitale ne se feront pas d’illusion sur qui il était : un chevalier-flic. L’uniforme le trahissait, mais ici, il s’en fichait bien…
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Sam 21 Fév - 21:23




Le collier magique

volez cinq piastres et vous êtes un voleur à la petite semaine. Volez-en des milliers et vous êtes soit l'état soit un héros.

Hansel était parti chercher la vérité sur Yasen en visitant le joli village de Flocombe, suite à une des escales de l’Écorchée. Il n'avait trouvé qu'une seule certitude, qui pourtant lui suffisait : il faisait un froid de tous les diables ici. Ce dernier était d'ailleurs bien différent de celui qu'il pouvait ressentir sur le pont, car sur l'océan tout était différent que sur terre. Dans son équation, il devait aussi rajouter que Yasen était différent par rapport à un peu près tout. Ici, même les magiciens ne suffisaient plus, et la neige semblait être la seule capable à persister entièrement – avec le froid qui l'accompagnait bien entendu. Au fil de l'après-midi, il se mit tout de même à composer avec eux, au lieu de vouloir s'y opposer. Il avait bien appris de ses leçons : lorsqu'un ennemi tentait de nous avoir par la force, alors il fallait aller dans son sens et le prendre au dépourvu, ce qu'il faisait en déambulant dans les rues le sourire aux lèvres, le dépaysement le rendant assez paisible finalement. Elle était loin, l'effervescence de la capitale, et cela lui faisait un bien fou, surtout qu'il se retrouvait avec lui-même, ce qui lui permettait une fois de plus de faire le point, et de réfléchir sans personne en mesure de le distraire un peu plus qu'il ne l'était déjà – car il l'était, c'était certain, ses yeux interceptaient la moindre beauté du paysage, ses pas le menaient n'importe où mais surtout ailleurs, et son esprit virevoltait d'une pensée à une autre sans fil conducteur particulier.  Néanmoins, toute cette petite machinerie qui le formait se stoppa complètement lorsque son regard s'arrêta sur d'étranges silhouettes, perdues dans un course folle. Hansel les regarda, immobile, ses pieds bien encrés dans la neige, se faufiler à travers les fourrées, s'engouffrant de ce fait dans une de ces forêts coincées sous la neige, et pourtant encore semblable à celle où son père et sa belle-mère les avait abandonné, sa sœur et lui. Le matelot fronça les sourcils, demeura immobile un instant, et cligna des yeux. Est-ce que qu'il avait bien compris, bien vu ? Est-ce qu'il hallucinait ? En quelques secondes, il eut droit à une autre certitude : bien entendu, qu'il avait parfaitement compris. Bien entendu, qu'il s'attirait toujours les pires ennuis, où qu'il aille. Ces silhouettes étaient les ombres fugaces de voleurs, et cette forêt, si elle n'était pas la même que celle de son enfance, regorgeait donc d'un danger certain. Son envie de bien faire et ses anciennes peurs combattirent un moment pour savoir ce qu'il allait faire, et finalement, après un soupir de dépit, il s'élança sur leurs traces. Hansel, ce héros. A la petite différence qu'il ne les suivit pas. Non, il n'était pas aussi idiot, bien que courageux, et peut-être téméraire parfois, il connaissait ses capacités, et venir à bout d'une dizaine de criminels n'était pas vraiment dans ses cordes. Pas du tout, en fait. Il remonta donc leurs traces, car il savait que d'où s'éloignait les voleurs, il y avait toujours le lieu du crime, et lorsque la poignée d'hommes déjà présents remarqua Hansel Denougatine, il arrivait essoufflé, et porteur d'un message qu'il déblatéra sans saluer les autres - pourtant il était poli, d'habitude, le gosse. "Je les ai vus, ils vont se cacher dans la forêt ! Mais leurs traces les trahissent !" Il reprit sa respiration, tout en parlant le plus fort possible pour qu'on l'entende – que tout le monde l'entende, et surtout qu'on le remarque, car il fallait bien le dire, parfois Hansel passait inaperçu. Il ne rajouta pas que la forêt lui posait quelques problèmes d'ordre familiaux – la bonne blague que cela aurait pu faire – et qu'il lui faudrait de ce fait des renforts pour venir à bout de ces mécréants, mais les pressa tout de même de se joindre à lui – ou lui à eux, il n'en savait trop rien. "Vite, on peut les rattraper !" Faisant volte-face, il resserra son arbalète sur ses épaules – heureusement qu'il l'avait apporté – et repartit rapidement sur les traces qu'il avait d'abord piétiné, mais qui restaient vierges de tout contact lorsqu'elles continuaient à travers les bois. Il ne songea même pas à ces pauvres hommes qui ne devaient avoir sûrement rien compris à ce qu'il avait baragouiné, mais plutôt à comment faire pour avoir par surprise les voleurs. En prenant en compte, bien entendu, le groupe qui le rejoindrait. Il l'espérait du moins.
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.





Dim 1 Mar - 0:05

En terme de renforts, Gracieux ne pouvait être mieux servit, et quand les autres arrivèrent les uns après les autres, il se retint d’ajouter qu’ils auraient pu faire des efforts en matière vestimentaire: leur présence était bénie par la fée Viviane elle-même, et il était certain de pouvoir se reposer pleinement sur leurs épaules.

-Capitaine Quatrevents...il le passa discrètement en revue des pieds à la tête avant de répondre. Il semble que j’en fasse partie, oui...De quoi, il n’en n’avait aucune fichue idée, mais il en faisait partie!
Un second débarqua, la mine moins gracieuse que le premier, mais ce genre de bonhomme rassurait Gracieux qui avait relégué ses aventures de jeunesse en passant son Charnel autour du cou. Ses voyages pour quitter l’hiver glacial se faisaient plus près, plus prudents, moins téméraires et il y avait longtemps qu’il n’avait pas croisé ce genre de forgeron. Mais il ne put s’empêcher de penser qu’il le préférait de son côté plutôt que du côté des voleurs.
Si, comme le disaient les deux autres, les traces étaient encore visibles, mieux valait ne pas tarder. Plus vite ils partiraient, plus vite ils mettraient la main sur le bijoux, plus vite ils seraient rentrés. A la seule idée de se promener dans la neige, Gracieux en frissonnait déjà.

Il s’apprêta à partir lorsqu’un les rejoignit et à son uniforme, il ne pouvait s’agir que d’un chevalier-flic. Enfin quelqu’un qui pourrait leur être vraiment utile! Il abandonna l’étude d’une cruche cassé pour remonter le bec et observer ses...“compagnons”.
-Bon et bien si nous sommes tous d’accord sur ces traces, il ne nous reste plus qu’à partir! Par où voulez-vous que... Mais il fut coupé par l’arrivé impromptu d’un quatrième, essoufflé, qui leur indiqua la forêt. Les bois? De mieux en mieux! Voilà qu’il se retrouvait pris dans une affaire de vol et qu’en plus, on lui demandait de pousser jusqu’à la forêt? Il lâcha un profond soupir en suivant des yeux le dernier arrivé, ses cheveux bruns ébourrifés et son arbalète à l’épaule.
Mais il n’eu pas le temps de poser plus de question, l’homme et son arme étaient déja repartis, certainement vers la forêt.
-Bien, souffla-t-il, je crois que nous n’avons plus le choix! Grimaçant en voyant la neige recouvrir le sol des rues, il s’enveloppa dans son manteau avant de passer une patte dehors.

Le sol était bien plus enneigé qu’il ne l’avait imaginé, et marchant lentement, il suivait pourtant les autres. S’il avait été lâche, il leur aurait conseillé de partir sans lui, de le laisser fouiller la maison, mais il avait bien trop de fierté pour s’abaisser à cela, et certain qu’ils n’en n’auraient pas pour longtemps, il se décida de prendre son mal en patience et d’aider du mieux qu’il pouvait le reste de la troupe.
-Est-ce vraiment par là que vous avez vu les traces? Et comment étaient-elles? J’ai vécu longtemps à côté des bois, je pourrais peut-être les reconnaître, finit-il par demander, admettant qu’il pouvait peut-être être utile à la petite compagnie. Ils marchèrent encore quelques mètres avant de voir les traces s’estomper. Tiens, regardez par là! On dirait que le sol a été piétiné...On dirait même un petit fossé qu’ils ont tenté de traverser. Ca ne doit pas être bien profond, en le traversant nous pourrons récupérer leur route!

Pas si sûr de lui, Gracieux s’avança prudemment, posant le pied sur l’épaisse couche de neige qui cachait un petit fossé...ou non.

ACTION: Gracieux s’élance vaillamment dans la neige pour continuer à suivre les traces des voleurs

S’IL EST DOUE: il réussit à passer de l’autre côté sans encombre, le fossé n’est pas profond.
S’IL SE PLANTE: il se vautre lamentablement dans la neige, le fossé étant plus profond que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Dim 1 Mar - 0:05

Le membre 'Gracieux Becnoir' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Lun 2 Mar - 15:07

Tout cela avait été une effusion d'arrivées, de décisions et de présentations superflues. Il ne se souvenait pas de la moitié des personnes présentes et n'était même pas certain de la valeur de leur action. Après tout, n'étaient-ils pas trop peu nombreux pour attraper des fugitifs partis on ne savait où ? Il ne pouvait plus faire marche arrière cependant, ils étaient là et c'était tout ce qui importait à Madame-j'ai-perdu-mon-collier. Rapidement, le petit groupe sortit de la maison et s'engagea sur les traces des fugitifs. Le capitaine tâtonna son pistolet, accroché à sa ceinture. Il était certain qu'aujourd'hui serait la première fois qu'il aurait à l'utiliser.

Un sentiment tout de même flottait dans son esprit. Il n'était pas tranquille. Cette journée n'était certainement pas la bonne. Il sentait que des choses allaient changer.
Il secoua ces idées et continua sa marche, jusqu'à ce que leur marche soit interrompue par le blond maniéré. « Tiens, regardez par là! On dirait que le sol a été piétiné...On dirait même un petit fossé qu’ils ont tenté de traverser. Ca ne doit pas être bien profond, en le traversant nous pourrons récupérer leur route! »

Effectivement, ce fut une très bonne idée. Tout le monde le suivit alors et ils récupérèrent bien vite les traces. Mais les bois sont bien trop compliqués pour que leur affaire ne soit pliée en quelques minutes.
La confusion régnait. Il y avait plusieurs chemins et des traces de pas étaient partout. Tous les chemins menaient vers le Nord, mais on ne pouvait dire alors s'ils se rejoignaient ou si les voleurs avaient bien orchestré leurs fuites et avaient fait cela pour tromper quiconque serait derrière eux.

Mais il fallait choisir, et vite. Le temps était précieux, bien plus que ce fichu collier.

ACTION : Nemo décide de s'engager sur un chemin au hasard, espérant que ce ne soit qu'une ruse et qu'ils mènent tous au même endroit.
SI BON : Effectivement, ils se rejoignent quelques mètres plus loin et ils peuvent se remettre à suivre les traces, qui empruntent cette fois un chemin unique
SI MAUVAIS : Les chemins ne se rejoignent pas. Du tout. Ce n'était sûrement pas un voleur qui a emprunté celui-ci, mais le petit citadin qui cueille ses champignons, juste là. Il faut rejoindre les autres chemins et les tenter - un seul nous mènera aux voleurs.
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Lun 2 Mar - 15:07

Le membre 'Nemo Quatrevents' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Jeu 19 Mar - 20:53

Dans un premier temps, l’arrivée de ce jeune homme essoufflé éveille la méfiance dans l’esprit du guerrier. Cependant, les paroles du freluquet étonnent autant l’homme qu’elles ne le réjouissent ; au moins, ils ont une bonne piste à suivre. Beowulf ne tarde pas à emboîter le pas au dernier arrivant, gardant un œil sur ses compagnons. C’est une vieille habitude qu’il a attrapée il y a bien des lunes de cela ; surveiller les siens afin de s’assurer qu’ils aillent bien. Cela est nécessaire pour gagner une guerre. Cependant, le guerrier ne se trouve actuellement pas sur un champ de bataille mais bien dans une véritable partie de chasse. Cela ne lui déplaît pas pour autant.

Beowulf a le regard discrètement posé sur l’arme étrange du chevalier-flic les accompagnant quand le grand blond se met à parler. Ecoutant attentivement, l’homme acquiesce à ses paroles, prêt à le suivre. L’ancien seigneur a le regard empli d’excitation, prêt à en découdre avec ces voleurs. Ils peuvent être plus nombreux que leur petit groupe, cela ne l’impressionne pas. En vérité, il aspire même à se battre, cela lui manque assurément. Cependant, ce n’est pas pour maintenant : avant toute chose, ils doivent retrouver ces hommes.

Suivant les traces depuis un moment déjà, Beowulf accélère le pas. Il a l'habitude de ces contrées, le climat ne l'impressionne guère, il est tout à fait à l'aise. Les larcins marchent forcément vite. S’ils veulent les rattraper, il faut tenir une cadence assez soutenue. Jetant tout de même régulièrement des coups d’œil à ses compagnons pour être certains qu’ils suivent – le guerrier est ambitieux, pas suicidaire –, il lui semble entendre quelque chose. Faisant signe aux autres de s’arrêter, Beowulf tend l’oreille.

ACTION ; Beowulf entend quelque chose, il écoute plus attentivement.

REUSSITE ; Des voix se font entendre, le groupe de voleurs n'est plus très loin.

ECHEC ; Un craquement de branche se fait ressentir et un cerf détale allègrement devant eux.
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Jeu 19 Mar - 20:53

Le membre 'Beowulf Guerrierné' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Sam 28 Mar - 17:28


Quête annulée :pierre:

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas

TROISIEME QUÊTE ⊱ le collier magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» TROISIEME QUÊTE ⊱ le collier magique
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» LA BOUTIQUE MAGIQUE
» Le catalogue magique




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ il était une fin :: L'administratif-