AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORT FORT LOINTAIN A FERME SES PORTES.

(QUÊTE) SOLAR CIRCUS ⊱ le chapiteau


FORT FORT LOINTAIN

UN PEU DE GRATIN D'GRAVIER ?

avatar

⊱ pseudonyme : merlinpinpin
⊱ tête mise à prix : sir ian mckellen
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 18/10/2014
⊱ manuscrits : 203

⊱ schillings : 375

⊱ ton conte : les légendes arthuriennes
⊱ ta race : sorcier blanc
⊱ métier : enchanteur, herboriste, ancien professeur à l'académie de worcestershire
⊱ tes armes : une cuillère et du gratin de gravier ?
⊱ allégeance : plutôt neutre.





Lun 3 Aoû - 21:15




Solar Circus
le chapiteau

Afshin ne connait pas seulement les charmeurs de serpents ou les cracheurs de feu, la contrée désertique a bien d'autres atouts dans sa manche et vous allez pouvoir tous les découvrir, ici, au Solar Circus. Les étrangers ont parcouru le royaume entier pour se représenter, vous vendre du rêve et souffler de la poudre sur vos yeux. Mais pour ça, il va falloir s'aventurer. Voilà que les tickets remis, vous pouvez déambuler librement sur Romeo Drive et admirer le souk de tentes et de chapiteaux. Vous êtes alors happé par la foule et forcé d'entrer dans le dôme principal, accueilli par un bien intimidant Monsieur Loyal à la peau hâlée. Les gens se bousculent pour trouver leur place, les enfants crient et rient, et c'est alors vous vous rentrez tous les deux dedans. La tête cognée comme si un char vous avait assommé, vous êtes chacun derrière les gradins à vous confondre en excuses jusqu'à ce que les employés vous voient et vous prennent pour des artistes du cirque, vous poussant de force dans les loges puis, dans la cage aux lions. Il va falloir vite apprendre à dresser, la scène va commencer.

SELIVAN & ODETTE

Encore une fois, sachez que les réponses courtes sont à préférer et que vous devrez utiliser les dés en cas d'actions conséquentes. :kale: Merlin interviendra à chaque tour pour vous donner des contraintes, sinon c'est open bar. :omfg:

⊱ far far away ⊰

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Lun 10 Aoû - 20:01

Selivan, qui avait décidé qu'un peu de bain de foule contrariait certes ses instincts les plus basiques, mais ne lui ferait certainement pas de mal – les chats ne faisaient pas de crises d'angoisse, si ?
Il s'était avéré que de temps à autre, écouter ses instincts ne lui ferait pas de mal, puisqu'après avoir été emporté par la fouuuuule qui les traînent, les entraînent etc etc, il se prit de plein fouet une petite dame fort menue, mais qui avait le crâne très dur.
Elle avait frappé pile au plexus solaire, et le chat sauvage géant était en train d'essayer de reprendre sa respiration. Ce corps d'humain était stupide. C'était mal fait, tous ces points vitaux exposés, c'était à se demander s'ils cherchaient à se faire tuer, ou quoi ?
Il inspira avec difficulté, une pointe de douleur irradiant depuis le point d'impact, et adressa un signe de main griffu à la petite dame, d'un air de dire que ça passera probablement et qu'il n'allait sûrement pas en crever – même s'il avait la nette impression que … si.

Selivan, pour sa sortie au cirque, avait fait péter le costume voyant. Il s'était fait tailler ça dans une échoppe de tailleur où il avait débarqué en signifiant que 1. la mode c'était pas son truc, 2. il ne voulait pas que ça le devienne, 3. qu'il aimait les trucs clinquants. Le tailleur s'était un peu renseigné sur ses origines, et le chat sauvage s'était retrouvé avec un costume d'un bleu intense et sombre, rehaussé de broderies dorées, rendant le tout effectivement voyant quoique seyant sur son interminable silhouette un rien trop sèche.
Ce fut peut-être à cause du costume en question, qui effectivement pouvait rappeler celui d'un dresseur de fauves que les employés du cirque se fourvoyèrent.

En moins de temps qu'il n'en fallait pour s'exclamer « nom d'un bobtail », Selivan se retrouva sur le sable de la piste, enfermé dans le cercle de fer de la cage aux fauves. Il leva un regard vert – jaune méfiant vers le haut des grillages, recouverts d'un filet de protection, sans doute au cas où l'un des fauves sauterait.
Inutile de dire qu'il avait la très nette impression d'être le fauve en question.
Le public était installé et braquait des regards curieux dans la direction de Selivan et la petite dame au crâne dur, tous les deux plantés au milieu de la piste. On avait confié un fouet au chat, qu'il tenait un peu comme s'il allait le mordre.
Il se tourna vers Odette, parfaitement perdu :

« Euh … il est censé se passer quoi, là ? Au fait j'm'appelle Selivan … »

Il balaya les environs de la cage d'un regard acéré, plutôt partant pour aller attraper un des aides qu'il voyait passer non loin à la gorge pour lui ordonner de les faire sortir.
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIRA D'UN CYGNE

avatar



⊱ pseudonyme : Chameau
⊱ âge : 22
⊱ tête mise à prix : Emily Browning
⊱ crédits : songbird, giphy, tumblr
⊱ arrivé(e) le : 29/12/2014
⊱ manuscrits : 513

⊱ tes licornes : Gretel Denougatine, Nina Têtedure & Eleazar Coeurfané
⊱ schillings : 590

⊱ ton conte : Le Lac des Cygnes
⊱ ta race : Humaine
⊱ métier : Ballerine
⊱ tes armes : Mes chaussons ?
⊱ allégeance : Pour, si elle peut me protéger





Sam 15 Aoû - 22:27

Solar Circus
Lion killed the little swan


Le soleil était déjà assez bas dans le ciel prenant une teinte rosée, et les embruns d'un vent d'été chatouillaient la peau douce de la ballerine. C'était déjà le soir. Odette n'avait pas vu défiler sa journée, les yeux trop émerveillés de tous les danseurs aux effluves de soleil et de safran qui représentaient leur pays aux couleurs chatoyantes, les cracheurs de feu à la gorge magique, et les jongleurs de sabres flirtant avec le danger palpable dans leur respiration régulière. La ballerine n'avait jamais appris que le ballet, la valse et quelques menuets, couverte comme elle le pouvait de satin blanc et de tulle immaculé. Elle n'avais pas su comment réagir la première fois qu'elle avait croisé une de ces femmes, le ventre nus, les bras dévêtus, la jupe bariolée et les bijoux clinquant à sa taille. Elle trouvait cela inapproprié et s'était presque offusquée de cette tenue si légère. Mais son jugement s'envola quand les bras de la danseuse prirent vie, deux serpents plus gracieux que n'importe quoi au monde. Ils ondulaient comme les joncs se plient au gré du vent, comme s'agitent les branches les plus hautes des arbres les plus imposants lorsque le vent les titillent. Elle ne voyait plus les bras, Odette, elle revoyait ses ailes, ses magnifiques ailes de cygne dont les plumes vibraient en battant l'air. Puis le ventre de la danseuse s'était mis à se tordre de manière tellement sensuelle, qu'Odette rougit de se rendre compte qu'elle ne pouvait regarder autre chose. La danseuse était le vent, elle était le serpent, elle était même ses propres ailes. Et Odette était hypnotisée.

Si bien hypnotisée, qu'elle ne s'était pas rendue compte que la foule l'avait emportée un peu plus loi, suivant le chariot à roulettes de la jeune danseuse qui finit sa course - ainsi que sa danse - aux pieds d'un gigantesque chapiteau bariolé. Odette se réveilla de sa transe, et elle était totalement paniquée. Elle ne reconnaissait plus rien autour d'elle, et cherchait désespérément la danseuse pour lui demande, sinon de lui apprendre sa danse hypnotique, au moins de lui indiquer la sortie de cet enfer. La foule, Odette l'admirait bien mieux depuis la scène, loin des bousculades, des cris. Elle était trop petite pour voir au dessus des têtes, trop menue pour se frayer un chemin entre les coudes et les bedaines qui se traînaient à l'intérieur du chapiteau. La tête lui tournait. Son coeur battait plus fort. Elle voyait trouble. Elle n'entendait même plus sa propre voix, noyée dans le bruit assourdissant des discussions des curieux. "S'il vous plaît, aidez-moi..." Sa voix s'évanouie totalement lorsqu'elle tomba à terre et se cogna violemment la tête.

Odette s'attendait à un sol dur et dallé, à se retrouver sous un gradin, mais elle repris peu à peu ses esprits sur du sable, seule - ou presque - face à un public de curieux qui semblaient attendre quelque chose. Elle regarda autour d'elle, complètement paniquée, le coeur battant la chamade. Un jeune homme était à son côté, et il semblait aussi perdu qu'elle. Il tenait un fouet dans la main et était vêtu d'un habit assez chatoyant, alors qu'elle-même arborait une robe longue de soie bleu nuit aux coutures argentées. Un cercle de fer avait été déployé autour de la piste, comme pour protéger le public de quelque chose. Mais de quoi ?
« Euh … il est censé se passer quoi, là ? Au fait j'm'appelle Selivan … » Visiblement, le jeune homme n'en savait pas plus que la ballerine. Elle n'avait jamais été au cirque auparavant, elle ne savait donc pas ce qu'il allait se produire. Et comme toujours, elle paniquait. Le bout de ses doigts commençaient à la démanger sérieusement. Oh non...

"Odette, parvint-elle à articuler. Je m'appelle Odette. Et je pensais que vous saviez ce que nous faisions ici..." - "Des fauves, Odette, vous êtes dans la cage aux fauves !" En son for intérieur, Odile venait d'hurler cette mise en garde. Le sang de la ballerine se glaça, ses doigts la démangeant de plus belle. Pas des fauves, pas maintenant... Elle tentait de se contenir, de regarder autour d'elle pour trouver quelqu'un qui pourrait les faire sortir d'ici, mais tous les employés étaient soigneusement attroupés derrière le cercle de fer. "Ils vont lâcher les fauves... Vous savez vous y prendre avec eux ?"

La musique commençait à résonner dans le chapiteau. Le coeur d'Odette allait exploser. Les notes, qui normalement annonçaient le début de sa transe quotidienne, étaient peut-être le glas qui sonnait la fin de la ballerine.. Aux côtés d'un illustre inconnu.

______________________________________


Free me, little swan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

UN PEU DE GRATIN D'GRAVIER ?

avatar

⊱ pseudonyme : merlinpinpin
⊱ tête mise à prix : sir ian mckellen
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 18/10/2014
⊱ manuscrits : 203

⊱ schillings : 375

⊱ ton conte : les légendes arthuriennes
⊱ ta race : sorcier blanc
⊱ métier : enchanteur, herboriste, ancien professeur à l'académie de worcestershire
⊱ tes armes : une cuillère et du gratin de gravier ?
⊱ allégeance : plutôt neutre.





Sam 15 Aoû - 23:02

Les fauves entrent sur la piste doucement, alors qu'un des employés bien protégé derrière la cage lance quelques morceaux de viande crue sur le sable pour être sûr que les lions se postent bien au milieu. Manque de chance : Selivan à qui on connaît une chance sans borne se prend un morceau de viande littéralement dans la gueule alors que les fauves lui arrivent dessus ; quant à Odette, essayant de se rapprocher du bord de la piste, coince les talons de ses chaussures dans une motte de sable qui refuse de les libérer.
Dans les gradins, la foule vous somme de commencer - ils ont payé, après tout, vous vous devez de leur offrir un beau spectacle.

______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Mer 19 Aoû - 16:48

Elle était mignonne, tremblante, fragile, et elle sentait les plumes et la délicatesse. Un genre d'oiseau, il n'avait pas le temps d'analyser lequel ça pourrait être, il avait d'autres sujets de préoccupation. Néanmoins, les chats étant naturellement frimeurs et lui étant facilement ironique, il exécuta un petit salut en se penchant vers elle :

« Absolument enchanté de faire votre connaissance, jeune dame. »

Selivan savait très exactement comment on s'y prenait avec les fauves, il avait une grande expérience là-dedans, puisque son ex-royaume était parcouru de loups, de tigres, et autres ours. Il connaissait très bien les us et coutumes des grands mammifères prédateurs, et en premier lieu parce que c'était ce qu'il était lui-même. Toutefois, il doutait très fortement que ses techniques de l'époque pour chasser lesdits grands fauves de son territoire marchent présentement. Un concours de rugissements quand on est équipé de cordes vocales humaines ne rimerait à rien. Il serra les doigts sur le fouet qu'il avait toujours en main, eut un sourire en coin.

« Oh, je vais certainement trouver. Les fauves, c'est mon rayon, pas d'inquiétude. »

Les fauves, peut-être, mais alors les aides de cirque n'étaient clairement pas ses amis. Selivan était tellement occupé à regarder les lions d'un regard transperçant et dominateur qu'il ne vit pas le bout de viande lui arriver dessus, et se rendit compte de sa présence que lorsqu'il s'écrasa sur son visage. Il sentait les lions s'approcher de lui de leur pas souple et chasseur.
Le chat-conteur passa rageusement la manche de son costume sur son visage en essuyant le sang, et sans plus faire attention à Odette qui apparemment avait décidé de mener sa vie de son côté sans se préoccuper de celle des autres, fit claquer son fouet avec un hurlement de rage adressé à la fois au public, aux lions, et à l'aide de cirque qui visait comme s'il regardait à travers une pelle.
Les fauves clignèrent des yeux, s'arrêtant un instant, pris de cours par ce dompteur qui n'était pas celui de d'habitude, et qui avait l'air de très mauvaise humeur.
Le fouet claqua de nouveau, la voix de Selivan retentit. Les lions prolongèrent leur arrêt, muscles frémissants et gueule ouverte en direction du chat-conteur.

Lequel prit une grande inspiration par le nez, et même s'il savait que ses pouvoirs étaient largement diminués avec cette forme inadaptée, tenta de s'en servir. Sa voix s'éleva, dans le dialecte yasenien qui était le sien, reprenant ses accents familiers, consonnes frottées, voyelles coulantes. Il ronronnait plus qu'il ne parlait, les yeux fixés sur ceux des lions. Il ne pouvait pas espérer gagner au concours de rugissements face à de pareils adversaires, et pas comme ça, mais il pouvait toujours essayer de les hypnotiser avec de belles histoires.
Le tout en espérant très fort que ça fonctionne.


Action : Hypnose des lions

Si réussite : Seli les envoie s'installer à leurs places respectives
Si échec : Un des lions s'approche pour attaquer
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Mer 19 Aoû - 16:48

Le membre 'Selivan Parolédargen' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIRA D'UN CYGNE

avatar



⊱ pseudonyme : Chameau
⊱ âge : 22
⊱ tête mise à prix : Emily Browning
⊱ crédits : songbird, giphy, tumblr
⊱ arrivé(e) le : 29/12/2014
⊱ manuscrits : 513

⊱ tes licornes : Gretel Denougatine, Nina Têtedure & Eleazar Coeurfané
⊱ schillings : 590

⊱ ton conte : Le Lac des Cygnes
⊱ ta race : Humaine
⊱ métier : Ballerine
⊱ tes armes : Mes chaussons ?
⊱ allégeance : Pour, si elle peut me protéger





Mar 29 Sep - 21:07

Solar Circus
Lion killed the little swan


Odette était véritablement paniquée. La ballerine suffoquait, elle regardait de tous ses yeux la cage de fer qui entourait la piste de vieux sable recyclé à chaque représentation, et plus ses yeux faisaient le tour de la piste, plus son coeur battait. Piégée, emprisonnée, un cygne en cage à qui l'on avait ôté les ailes, les avaient coupées les ailes, brûlées jusqu'à la dernière plume. Elle passa machinalement une main autour de son cou, là où la corde du paternel l'avait tant serrée lors de sa captivité, et elle ressentait la brûlure autrefois coupant sur sa nuque lui lacérer le ventre de panique. Des sueurs froides, des bouffées de chaleur, elle avait plus peur que jamais. Un cygne devant le roi des animaux n'était rien de plus qu'un poussin devant un chat affamé.

En parlant de chat, le mystiquement félin Selivan avait assuré qu'il savait s'y prendre avec les lions. Mais la panique redoubla dans le ventre de la danseuse lorsqu'elle vit qu'il se figea sur place, les yeux dans ceux du redoutable prédateur, ce qui n'avait fait qu'exciter la bête qui avançait désormais lentement vers eux, près à bondir. Et le pire dans tout cela, c'est qu'il n'y avait pas qu'un seul lion dans la cage de fer. Odette cherchait. Elle ne savait pas trop ce qu'elle cherchait, et d'ailleurs le fait de ne pas trouvé une chose qu'elle-même ignorait en quoi elle consistait fut le facteur qui fit atteindre son angoisse à son paroxysme. Elle cherchait une main tendue, Odette, un regard amical. Elle cherchait Dimitri, elle cherchait Odile qui se cachait pourtant au fond de son âme mais qui restait muette de peur, elle cherchait même son géniteur, trouvant son sort si cruel qu'elle ne s'étonnerait de le voir reluquer le spectacle avec son sourire mauvais et machiavélique imprimé sur ses lèvres minuscules. Elle cherchait tout et n'importe quoi.

Et la ballerine trouva. Un fouet, soudainement jeté par un des techniciens qui la regardait avec de grands yeux ahuris, comme s'il n'en revenait pas que ni Selivan, ni elle n'ai réagit avant. Odette s'en saisit automatiquement, et levait déjà un frêle bras devant le félin qui n'avait pas quitté le chat conteur des yeux. Elle le tenait en joue avec ce morceau de cuir, et sans qu'elle s'en rende vraiment compte, son bras s'abattit vers le sol en un claquement sourd qui fit se baisser les oreilles du fier animal. Il avait également semblé à Odette qu'un léger frisson ai parcouru l'échine de Selivan, lui-même félin, mais elle ne s'attarda pas trop sur ce détail. Odette releva son bras de porcelaine, et tout en son être priait pour que le bout de cuir soit salvateur, et non sentencieux.

"Si vous avez une meilleur idée, Selivan, je suis preneuse..."

ACTION : Odette fait claquer le fouet pour faire reculer les lions
SI BON : Les lions repartent à reculons vers la cage qui les accueillait initialement, ON EST SAUVES SELI !
SI MAUVAIS : EEEEEEN FORMATIOOOOOOON... Tortue. Les lions commencent à tourner autour de Seli et Odette, tels des vautours affamés... Ah, c'est le cas en fait.

______________________________________


Free me, little swan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Mar 29 Sep - 21:07

Le membre 'Odette Plumedeneige' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

avatar




Dim 4 Oct - 13:17

Manifestement, jouer du fouet avec des petits bras délicats plus entraînés pour réaliser de jolies figures et arabesques, c'était pas une très bonne idée. Les fauves commencèrent à tourner autour d'eux, et Selivan fit un pas souple de côté pour protéger ses arrières, le regard minéral à force de concentration.
Sans surprise, il n'avait aucune espèce d'affection pour ce genre de situation ; normalement c'était lui le chasseur. Bon, comme toute créature proche de la nature, Selivan était aussi au courant que la chaîne alimentaire pouvait fort bien se tendre d'un coup et les maillons lâcher sans prévenir. Ce qu'ils étaient en train de faire.

« J'ai une meilleure idée, oui. Venez là. »

C'était purement rhétorique, car le chat-conteur attrapa la délicate danseuse avant de la charger sur son épaule un peu comme si elle avait été un paquet de plumes. (Ce qu'elle était totalement, au fond.) Il feula ensuite à l'attention des fauves, lesquels cillèrent et couchèrent les oreilles, et sauta ensuite souplement avec son chargement pour monter le long des barreaux de la cage qui les enfermaient avec les bestiaux.
Une clameur surprise s'éleva parmi les aides, qui venaient peut-être enfin de percuter que non, Selivan et Odette n'avaient rien à voir avec des dompteurs de fauves, et tout à voir avec un regrettable accident de piste.
Quant au chat-conteur, qui se la pétait beaucoup comme tous les félins du monde, mais qui commençait à galérer un peu parce que ces foutus barreaux étaient lisses, il aida Odette à se percher en haut desdits barreaux tout en glissant légèrement.
Et se mit à crier avec une particulière mauvaise humeur à l'attention des aides qui les regardaient, le nez en l'air et la bouche ouverte :

« MAIS JETEZ LEUR DE LA VIANDE DE L'AUTRE COTE BANDE DE MOULES ! MAIS QU'ILS SONT CONS, C'EST PAS POSSIBLE ! »

Action : les aides jettent de la viande

Réussie : de l'autre côté
Ratée : du côté de Seli et Odette
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Dim 4 Oct - 13:17

Le membre 'Selivan Parolédargen' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

UN PEU DE GRATIN D'GRAVIER ?

avatar

⊱ pseudonyme : merlinpinpin
⊱ tête mise à prix : sir ian mckellen
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 18/10/2014
⊱ manuscrits : 203

⊱ schillings : 375

⊱ ton conte : les légendes arthuriennes
⊱ ta race : sorcier blanc
⊱ métier : enchanteur, herboriste, ancien professeur à l'académie de worcestershire
⊱ tes armes : une cuillère et du gratin de gravier ?
⊱ allégeance : plutôt neutre.





Dim 18 Oct - 19:38

L'heure est vraiment critique, malheureusement le temps vous fait défaut. Les aides n'ont pas l'air de vous aider des masses - à se demander s'ils sont tous stupides ou si le ton légèrement agacé de Selivan les a fait bouder. Quoi qu'il en soit, les fauves s'avancent, et dangereusement, alors que les morceaux de viande censés vous sauver vous arrivent dessus : Odette se le prend de plein fouet alors qu'elle grimpe sur les barreaux, et tombe ainsi... sur le dos de l'un des fauves. Un employé du cirque se décide enfin à venir vous aider : c'est un dompteur qui arrive fouet en main. Selivan tente malheureusement de récupérer Odette, et tombe à son tour. Lui n'arrive pas sur un fauve, mais en plein sur le dompteur, qui est assommé sur le coup.
Plus beaucoup de temps avant d'énerver définitivement les fauves, et il va falloir trouver une solution - jeter le dompteur au lions en distraction, tenter de le réveiller ? Faites vite, après ce tour, le sort décidera pour vous !

______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIRA D'UN CYGNE

avatar



⊱ pseudonyme : Chameau
⊱ âge : 22
⊱ tête mise à prix : Emily Browning
⊱ crédits : songbird, giphy, tumblr
⊱ arrivé(e) le : 29/12/2014
⊱ manuscrits : 513

⊱ tes licornes : Gretel Denougatine, Nina Têtedure & Eleazar Coeurfané
⊱ schillings : 590

⊱ ton conte : Le Lac des Cygnes
⊱ ta race : Humaine
⊱ métier : Ballerine
⊱ tes armes : Mes chaussons ?
⊱ allégeance : Pour, si elle peut me protéger





Lun 16 Nov - 16:52

Solar Circus
Lion killed the little swan


Elle ne comprenait rien de tout ce qui lui arrivait. Comment elle en était arrivée là, pourquoi elle était enfermée avec Selivan, et surtout pourquoi le sort s'acharnait encore sur elle. Elle n'était pas égoïste, mais elle avait du mal avec cette foutue fatalité qui semblait ne pas vouloir lui lâcher les plumes. Ça sentait le roussi pour le petit cygne, et cette fois-ci, personne ne serait là pour lui sauver la peau.

Elle était toujours dans la fosse au lion, c'était le cas de le dire. Un enchaînement d'événements lui ont sauté à la figure. De l'extérieur, c'était comique à voir. Un cygne effrayé sur le dos d'un énorme fauve. Odette était tétanisée par la peur, elle n'osait même pas crier. Elle s'était retrouvée sur le fauve, maintenant elle était par terre, tout aussi inexplicablement. Devant ses yeux, un Selivan sonné, et un dompteur qui a perdu connaissance. Ils n'avaient plus que deux choix... Livrer le dompteur, ou tenter de le réanimer.

Si Odette devait suivre sa colère, elle donnerait bien volontiers le dompteur en pâture aux animaux. Elle était furieuse que personne ne leur ai porté secours alors qu'ils s'étaient presque fait avaler tout ronds. Et au fond d'elle, elle voulait vraiment que le dompteur sache ce que cela faisait, d'être abandonné sans défenses. Mais elle n'était pas mauvaise. Du moins pas Odette, qui prit la décision de tenter une réanimation, tandis qu'Odile maugréait des insultes qu'il valait mieux que personne n'entende.

ACTION : Odette met de petites baffes au dompteur dans l'espoir qu'il se réveille et les sorte de là.
SI BON : Le dompteur se réveille de son gros dodo et donne une pichenette sur le museau de ses fauves qui se couchent tous comme des petits chien. Master is back bitches !
SI MAUVAIS : Bah... Ça marche pô. Et ils sont dans le caca, pour changer.

______________________________________


Free me, little swan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIT D'Y CROIRE...OU DE PAYER

avatar

⊱ pseudonyme : la toute puissante, allons
⊱ tête mise à prix : meryl streep
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 15/08/2014
⊱ manuscrits : 568

⊱ schillings : 1251

⊱ ton conte : le vôtre, mon chou
⊱ ta race : fée (et fabuleuse) de la tête aux pieds
⊱ métier : reine à temps plein, mère un peu gâteau
⊱ tes armes : une baguette et une voix d'ange
⊱ allégeance : pour moi, voyons





Lun 16 Nov - 16:52

Le membre 'Odette Plumedeneige' a effectué l'action suivante : ⊱ LA ROULETTE MAGIQUE

'⊱ LE DESTIN' :

______________________________________


Never give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://farfarlointain.forumactif.org

FORT FORT LOINTAIN

UN PEU DE GRATIN D'GRAVIER ?

avatar

⊱ pseudonyme : merlinpinpin
⊱ tête mise à prix : sir ian mckellen
⊱ crédits : dieu
⊱ arrivé(e) le : 18/10/2014
⊱ manuscrits : 203

⊱ schillings : 375

⊱ ton conte : les légendes arthuriennes
⊱ ta race : sorcier blanc
⊱ métier : enchanteur, herboriste, ancien professeur à l'académie de worcestershire
⊱ tes armes : une cuillère et du gratin de gravier ?
⊱ allégeance : plutôt neutre.





Mar 1 Déc - 22:30




Solar Circus
le chapiteau

La musique s'élève sous le chapiteau, et l'assemblée est en liesse devant ce spectacle aux allures si réelles. Femmes et enfants sont subjugués par le jeu des deux dompteurs qui sont probablement des clowns, au vu de leur sale manie à se mettre dans des situations impossibles. Personne ne se doute que les deux clowns en question ne sont rien d'autre qu'un pauvre oiseau et un félin plus petit que ceux qu'il affronte qui se sont fait enfermer par mégardes. Mais la plaisanterie a assez durer pour le dompteur qui vient de se réveiller de son inquiétante léthargie. On le dit bipolaire, mais des rumeurs le qualifient même de narcoleptique à certains moments de la journée. Il se leva comme une furie, envoya valser la danseuse et le boulanger contre la paroi métallique et fit claquer son fouet.
"Brutus ! César ! Couchés ! Il suffit de jouer comme ça, je vais vous montrer de quel bois se chauffe El Matador Del Felinos !" Odette et Selivan sont complètements désemparés, et ils regardent la scène avec des yeux tous ronds, quand le Monsieur Loyal au look un peu oriental leur agrippe le bras pour les faire sortir hors de la cage. "Alors, on a aimé cette petite frayeur ? Cela vous apprendra à regarder de trop près le zoo du cirque. Maintenant décampez de là avant que je ne me fâche !"

SELIVAN & ODETTE

Alors comme ça on fourre son nez partout ? En tout cas, ça n'avait pas l'air d'être du goût du directeur du cirque qui vous a puni comme il se devait :laugh: Comment ça un peu excessif ? Il fallait garder ses mains dans ses poches, très chers :pierre:

⊱ far far away ⊰

______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas

(QUÊTE) SOLAR CIRCUS ⊱ le chapiteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (QUÊTE) SOLAR CIRCUS ⊱ le chapiteau
» The Weepers circus
» The weepers circus
» Mais qu'est-ce que ce drôle de chapiteau ? [PV Natsu =D]
» Paris du Circus Maximus




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ il était une fin :: L'administratif-