AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORT FORT LOINTAIN A FERME SES PORTES.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain?


FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_mzxbbaBl0P1s69zh4o1_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 1:20









Gracieux Becnoir
La bave du crapaud n'atteint jamais les blancs cygnes que nous sommes.

CONTE : Le Vilain Petit Canard, de Hans Andersen AGE : En années de cygne, il avoisine les 10 ans, ce qui est tout à fait honorable, mais dans ce corps humain, il tape facilement dans les 33 ans, et la moindre ride le déprime. SENTIMENTALEMENT : Célibataire, quitte à rester attaché à la même personne toute sa vie, mieux vaut rester seul pour le moment...Loin d'être un coureur de plumes, Gracieux est un cygne parfaitement chaste, mais cela ne l'empêche pas de se montrer tout à fait charmant avec la gente féminine. Il n'a pas trouvé la bonne, vous a-t-on dit! OCCUPATION :Adjoint du directeur chez Leroyal, Gracieux s'occupe particulièrement de la publicité et son très grand sens artistique lui fait mettre son bec dans les affaires de mode. Mais Gracieux est aussi à la tête d'un réseau de transport de marchandises illégales et illicites. N'hésitez pas à l'appeler pour livrer votre herbe à chat, ses meilleurs volatiles sont à votre disposition! RACE : Un superbement magnifique cygne à bec noir parlant, avec les plumes et le caractère qui vont avec, bien qu'il nie farouchement le contraire. CARACTÈRE :possessif, fier, altruiste, tolérant, fidèle, belliqueux, curieux, cynique, calculateur, maniaque, affable, pondéré, égalitaire, ingénieux, juste, indépendant, susceptible, GROUPE : Happy Ending AVATAR : Lee Pace CRÉDITS : Sans créateurs fixes, dégotés sur Tumblr & Google
Très juste, il ne  supporte pas un pet de travers et veut tellement être juste et égal envers tous, qu’il en devient un névrosé compulsif souhaitant que tout soit par pair et égalitaire. S’intéresse de très près à la cause des orphelins Très rancunier, évitez de vous moquer de lui,  il a son propre humour et n’aime pas vraiment le premier degré Il prend très soin de sa radieuse chevelure, rappel de son statut de cygne, animal si parfait en toute occasion et absolument gracieux et délicat, n’est-ce pas? Sous cette carapace de pierre, il y a un grand coeur qui bat, en vrai  :v: il enlève souvent son Charnel n°5 le soir, pour quitter la pollution due au nouveau foin qui augmente le taux de gaz néfaste...si si, il est aussi écolo dans l’âme. Nage parfaitement bien, n’est-il pas le plus gracieux des palmipèdes ? Aime avoir sa petite cour, c’est toujours pénible de faire soi-même les tâches ingrates Vous approchez pas, il mord si vous l’agacez (ce qui est une notion toute personnelle) Il casse trois pattes à un canard s’il le faut. Eway, il est fort. Et il n’aime pas les canards. C’est vicieux, un canard. En plus ça vous fixe sans broncher. Il est friand de jeux de mots et des blagues  qui ne font rire que lui La vie  l'a rendu  un brin cynique Calme et de sang froid, le titillez pas trop quand même...Vous l'aurez bien cherché Discret sur sa vie privée Assez attaché à son apparence, il ne frôle pas l'égocentrisme et reste toujours à l'écoute, prêt à aider autrui...Mais ne le prenez pas non plus pour un caneton de trois jours, il cache bien son jeu. peut se révéler une véritable diva, à prendre grand soin de son apparence, comme une revanche sur sa jeunesse. Pour ne pas ternir l'image des cygnes, il reste toujours courtois, faisant attention à son vocabulaire. Il a découvert le dictionnaire en travaillant.
TU PENSES QUOI DE LA NOUVELLE RÉGENTE ? C’est pas la panacée, il faut l’avouer...Mais avec son Charnel, chacun est logé à la même enseigne: plus de loups, de brebis, d’animaux étranges, de sales canards boiteux...Sous ce jour humain, chacun se ressemble...n’est-ce pas là une merveilleuse invention? Certes, il ne faut pas réduire la Marraine la Bonne Fée au Charnel...Son fils est un égocentrique qui pense d'abord à son apparence physique et elle reste une femme...Mieux vaut faire avec en attendant des jours meilleurs. En attendant, faire profil bas sur mon opinion m'est plutôt utile.T'ES CONTENT DE LA SITUATION ACTUELLE ? Ca pourrait aller mieux. Car même sous la même peau humaine, les caractères restent et surtout, les groupes rebelles pourraient casser l’ambiance de Marraine la bonne Fée. Ils pourraient rester discrets...D’ailleurs, on m'a déjà demandé de prendre position avec les rebelles, étant le premier touché par le Charnel...mais que nenni, on verra plus tard! TU PENSES QUE SHREK ET FIONA REVIENDRONT UN JOUR ? J'en sais foutrement rien et c’est pour le moment le cadet de mes soucis. Tant qu’ils ne ramènent pas de mauvaise ambiance!TU PORTES LE CHARNEL N°5 ?Pour rester dans les bonnes grâces de Marraine la Bonne Fée, je n'ai pas le choix. Je le porte en médaillon autour du cou, caché sous mes vêtements. Je mentirais si je vous disais qu'il ne me quitte jamais.
ET NIVEAU MAGIE, ÇA DONNE QUOI ? En dehors d’être une bête parlante,  je ne suis pas très doué côté sorts et enchantements.
PSEUDO : Corly PRÉNOM : Cie  :v:   AGE : 28ans COMMENT T'ES ARRIVÉ(E) JUSQU'ICI ? via un partenariat et des souris vertes qui couraient dans l’herbe...ET T'EN PENSES QUOI DE CE PETIT MARAIS ? il pue, il est parfait, ce marais boueux  :chica: CEY QUOUA LE MOT MAGIQUE ? fais péter le clafoutis, petit vendeur de pomme mexicainUN DERNIER PROUT, UNE CASSEDEDI ? haricot. Gracieux  ne pète pas, il fait des paillettes. Merci encore pour le vava, Charmant...  :bril:  Gracieux t'offre une année entière de shampoing et de soins capilaires  :v: Et cassedédi à ma tentatrice qui m'a traînée jusqu'ici  :guh:

⊱ far far away ⊰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_mzxbbaBl0P1s69zh4o1_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 1:24






Jeu de bec, jeu de vilain.
pas trop chevaleresque mais si fort fort lointienne



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nhi71lXUh31tnv6ito4_250


-Comment j’en suis arrivé là? Gracieux secoua sa longue chevelure immaculée, toussota avant de décrocher un large sourire à Jehan-Luc Delallée, présentateur vedette de “C’est votre conte”.
-Mais nous savons que vous vous êtes faits seul, que rien ne vous a été donné, n'est-ce pas? Etait-ce si douloureux? Votre parcours a-t-il fait de vous un être particulier, tant dans ses névroses que dans ses habitudes existentielles?
Le regard de Gracieux se perdit un instant, observant le présentateur sans comprendre.
-Vous savez, je...
-En parlez-vous souvent à des proches?
-Non, mais je...
-Vous n'aimez pas vous confier?
-Si, mais je...
-Suivez-vous une thérapie?  
-Non, je...
-Merci beaucoup pour votre témoignage, vraiment, c'est très troublant. Mais détaillez-nous un peu votre jeunesse, nos spectateurs boivent vos paroles!

-Et bien...Gracieux toussota à nouveau - cette fois de malaise - et bu une petite gorgée d'eau. Je reviens de loin, en effet, puisque je fais partie de ces enfants adoptés, abandonnés avant leur éclosion, couvés par une autre mère que la leur.
-Qu'est-il arrivé à vos parents?
-Un chasseur, en plein automne...comme dans ce film pour enfants sur un petit faon, vous savez...
-Non, je ne connais pas...
-Bref. Mes parents furent tous deux tués, ai-je appris plus tard. Et c'est ce qui est douloureux, vous voyez...
-Non, je ne vois pas.
-Je veux dire: c'est douloureux de grandir sans savoir qui l'on est, d'où l'on vient, pourquoi sommes-nous différents.
-Ah, vous êtes différent aujourd'hui?
-Pas aujourd'hui, non, s'agaça Gracieux en soupirant. Avant.
-Avant l'émission?
-Non! Dans ma jeunesse!
-Ah! Delallée ouvrit les yeux sous l'éclair de génie. Très bien! Racontez-nous la suite, alors!

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Can310

Le jour se levait sur le lac de Leauglacée. Le soleil faisait profiler ses rayons, réchauffant la berge, faisant briller l'eau cale dont les vaguelettes atteignait doucement le bord de la berge. Comme chaque matin, l'on pouvait voir le nid s'éveiller, les petits ailes jaunes s'ébrouer et les jeunes canetons piailler pour leur nourriture.
-Minute, les terreurs, soupira Isis  Colvert  en leur lançant quelques vers dénichés le matin-même.
Chaque jour, le rituel était le même. Depuis que Leroy Colvert l'avait plaqué lorsqu'elle avait annoncé  qu'elle couvait, elle élevait elle-même ses 4 rejetons. Enfin 5, puisque le dernier, contre toute attente, était vraisemblablement le sien. Elle avait préféré se taire auprès de ses parents, car Isis Colvert, depuis sa jeunesse, cumulait les aventures sans lendemain et avait déjà du donner des oeufs au renard pour ne pas avoir à être mère-cane trop jeune. Avec Leroy, ça devait être du sérieux...Mais il s'était révélé être aussi lâche que d'autres.  Et là voilà, avec ces 5 petits à éduquer seule.
Le bonheur de son quotidien était ses enfants. Parfaitement éduqués, il brillaient à la cour du lac de Leauglacée. Un peu trop charmeurs, un peu trop bavards pour certains, ils faisaient néanmoins sa fierté, et l'aîné avait d'ailleurs déjà annoncé son vol futur avec sa fiancée. Rien ne pouvait entâcher le quotidien d'Isis Colvert.

Rien, sinon ce dernier rejeton qu'elle avait certainement du avoir avec Jack Jars Binks, le plus populaire des chanteurs du groupe les Rolling Oies. Le petit était gris, maladroit, trop grand pour son âge. Et qui plus est, timide et renfermé! Chaque jour, elle devait sermonner ses aînés de l'aider sur le lac, mais ces derniers, dès la berge éloignée, abandonnaient leur frère à son sort: celui de rester seul, au risque de se voir raillé par la cour des canards.

Ce matin-là ne dérogeait pas à la règle et en abandonnant leur frère derrière eux, l'un des canards se retourna, moqueur.
-Eh, le gracieux, n'oublie pas de te laver avant d'aller à la cour, on pourrait te refuser d'entrer!
Le cadet n'osa rien répliquer, mais il  sentait monter en lui une froide colère, et l'envie de donner à tous ces abrutis de bons coups de becs.
-Ouais, et aussi, lave-toi le bec, tu as une tâche!
Les canards cancanèrent de plus belle, avant que leur cadet ne tourna les palmes pour s'enfoncer dans les bois.
-C'est ça, pars bouder dans les plumes de maman!

-Bouder, bouder...je ne pars pas bouder, gromela le cadet en s'éloignant de la berge! Ces crétins ne voient pas plus loin que le bout de leur bec. Tout en marchant, il essuya une petite larme rebelle qui coulait. Maman ne fera rien, de toute façon, comme toujours... elle les préfère à moi... Même les oies me détestent. Bravo la tolérance! Il maugréa de longues minutes, jusqu'à ce qu'il ne reconnaisse plus le bois. Tournant la tête, il n'aperçut plus l'eau du lac, n'entendit aucun son: ni murmure, ni raillerie. Un court instant, il sentit son coeur battre à l'idée d'être totalement et irrémédiablement perdu. Que se passerait-il?! Des chasseurs pourraient le tuer, comme ces oies l'autre jour, sans que personne ne s'en aperçoive! Et nul ne s'en inquiéterai, nul ne le remarquerait avant des jours!
Il sentit ses plumes frissonner dans le vent qui se levait. Levant le cou au ciel, il scruta les nuages au travers des arbres.
Là-haut...là-haut était la liberté. Il y était peu allé, sa mère le lui interdisait. Mais si nul ne le  retrouvait, à quoi bon obéir à une mère qui en préférait d'autres à lui? Pourquoi ne pas profiter du ciel si bleu, pour une fois!
Le cadet déploya ses petites ailes, courru quelques pas pour se donner de l'élan, et bondissant, s'éleva dans les airs, traversant branches et feuilles, et caressant bientôt la cîme des arbres.

Le vent lui fouettait le visage, il glissait entre les nuages, voyait le lac défiler sous ses ailes, et le silhouettes des canards devenir de plus en plus petites, jusqu'à ne ressembler qu'à de minuscules points noirs qui disparurent dans l'horizon.
Ainsi, c'était ça la liberté!

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_ni4c53I5JE1rt6w1lo1_250

-Continuez donc, qu'avez-vous fait, après votre fugue?
-J'ai navigué de ça  et là, mangeant peu et dormant beaucoup. J'étais devenu un véritable traîne-palmes, soupira Gracieux. J'aurais pu rester dans la boue d'un marais si le temps ne s'était pas ligué contre moi. Avec l'hiver et la pluie, j'ai pu trouver refuge dans une vieille habitation.
-Chez la mère Carabosse,c'est cela?
-Exactement. J'en parle à la page 67 de mon autobiographie qui sortira bientôt, d'ailleurs.


La liberté avait pourtant un goût bien âcre. Trouver des vers se révélait une tâche plus ardue qu'il ne l'avait pensé, et les boutique du Marais Village étaient si chères que ses maigres économies ne suffisaient pas.
-Eh mon gars, si tu veux manger, faut bosser, lui lança un homme au détour d'une berge! Je fais pas crédit, hein! Fais comme tout le monde ici!

Travailler? Le mot était difficile dans de jeunes oreilles. Mais la faim tenaillait tant le vilain cadet qu'il se résolu à frapper aux portes proposer ses services.
-Tu sais faire quoi?
-Ben...
-Tu sais coudre? Avec ces ailes? Va voir ailleurs!
-Tu sais cuisiner? Va voir à côté, pas de ça chez moi!
-T'as vu tes plumes grises? Je veux pas d'un clochard chez moi!

Las, épuisé et affamé, le cadet traîna ses palmes jusqu'à la dernière habitation qu'il n'avait pas encore visité. On disait qu'une petite vieille vivait là...une humaine qui jouait avec les herbes et les fioles et qu'on laissait à l'écart du village. Il frappa à contrecoeur.
-Ah tient, un drôle d'oiseau! Tu viens demander un logement ou un travail, vu ta mine!
-Je ferais tout ce que vous voulez, supplia le cadet avant que la porte ne se referme!
-Tu sais pondre, comme ma poule?
-Euh....je ne suis pas de ce bord là, en fait...
-Bon...Tu sais chasser les souris, comme mon chat?
-Nan, mais...
-Tu sais voler?
-Evidemment! Et même très bien, j'ai fini premier à la compéti...
-Entre, fit la vieille sèchement. J'ai juste besoin d'ailes pour mes commissions.

C'est ainsi que notre petit héros fini messager particulier de la vieille sorcière. Herbes, potions, poudres hallucinogènes, formules magiques envoyées à des collègues...Il savait ce commerce parfaitement illicite, mais la vieille le nourrissait, le logeait et le payait: il n'allait pas cracher sur le pain! Il préférait se taire et garder ce boulot le plus longtemps possible.
De longs mois passèrent, jusqu'à ce qu'un édit de Lord Farquaad brisa ce quotidien.
-Le maroufle à vers! Il interdit tout vol sous peine d'emprisonnement! La vieille se tourna vers l’oiseau. Mon gars, t'es au chômage technique, désolée, je veux pas payer des taxes sur les volatiles volants! Tiens, voilà tes papiers pour Vol Emploi, si tu peux trouver un job pour mettre du pain dans tes graines...Enfin t'es  si vilain que ça n'est pas avec ta mine que tu vas trouver rapidement. Et t’as de la chance, parce qu’avec la loi de Farquaad, je pourrais te vendre comme bête parlante, mais j’le fais pas!

Le cadet reçu la nouvelle de plein fouet. Après des mois de travail, l'inoccupation allait tuer ses nerfs! Il devait voler, voyager, explorer!  Vol Emploi semblait plus intéressé par la pause thé que par son sort et ses collègues ne l'aidaient guère à trouver une occupation digne.
-Ponds et ferme-là, lui intima la poule.
-Miaule, dors et fout-moi la paix, grogna le chat avant de s'endormir.
Le vilain caneton se retint de leur donner un violent coup de bec. Mais la nuit, alors que tous furent à peu près endormis, il prépara son baluchon et passant la fenêtre s'envola de nouveau. Loin de Farquaad, surtout.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_ni4c53I5JE1rt6w1lo4_250

-Où êtes-vous allé, alors?
-J'ai de nouveau végété. Je ne pouvais plus traîner, il me fallait gagner mon pain. J'ai changé de lac, de vallée, j'ai volé plus loin jusqu'aux terres de Fort Fort Lointain. Je me disais que la vie serait meilleure et plus rose avec un si grand souverain comme le roi Harold.
-Et c'est là que vous avez été désillusionné, car après avoir manqué de mourir de froid dans l'hiver, vous avez été chassé de l'abri pour Sans Nid Fixe et avez de nouveau été seul.
-Euh, ben voilà, oui...J'ai passé quelques mois au refuge, avant de partir car les places manquaient. Les gens ne vous laissent aucune chance dès lors que vous n'avez pas la mine habituelle! Même si j'avais grandi, mes plumes restaient grisâtres, mon bec noir, et après tant de mésaventures, vous finissez par devenir méfiant et de refuser toutes pattes tendues. A l'avenir, je devais m'apercevoir que les gens du refuge voulaient en réalité mon bien.
-Où êtes-vous parti?
-Du côté de chez Swan Lake. Comme on l’appelle. Juste en dehors de la ville.

-Papa! Papa! Regarde! Un vilain canard est coincé dans la glace!

Le vilain oiseau, c'était notre cadet. Il fronça les yeux lorsqu'il s'entendit appeler "vilain", mais ses palmes étaient si coincées qu'il ne put avancer le cou pour mordre les hommes qui venaient le secourir.
-Je vais parfaitement m'en sortir seul!
-Ne sois pas ridicule, tu es coincé!
-Pas du tout, répondit fièrement le cadet en toute mauvaise foi.
-Bon la ferme. George, appela le vieil homme! Apporte une couverture et du sel! Encore un réfugié!
-Un réfugié?! J'ai une tête de réfugié?
-Tu veux vraiment que je réponde?

Le vilain petit canard préféra se taire plutôt que de se montrer impoli envers celui qui le dégageait de la glace. En vérité, le vieux était venu à point nommé, l'oiseau ne sentait presque plus ses palmes et c'est au chaud, enveloppé dans une couverture, qu'on le transporta dans la ferme.
-Bon. Tu vas rester un peu avec nous. T'as mauvaise mine, j'imagine que tu n'as pas de boulot?
-A cause de lord Farquaad, répondit le cadet en secouant ses plumes. J'étais messager particulier. Vol Emploi n'aide pas trop.
-C'est sûr...J'ai une corneille dans ce cas. Tu transportais quoi?
-Du médical, mentit-il.
-Je suis cordonnier et ma fille est couturière. Si ça te va, je t'embauche pour mes commandes.
-Sans être déclaré?
-On fait ça à la corbeau, ça te va?

L'affaire convenait parfaitement au vilain cadet qui topa avec le vieux. Il ne devait regretter ce deal, car il passa de nombreux mois dans un confort plus grand que celui de la vieille chaumière, transportant les commandes, aidant au pliage des grands tissus, donnant ses conseils. On ne pouvait imaginer que ce grad échalat dégingandé au plumes grises se fut un jour révélé comme adepte de couture et ayant un avis pointu sur la question des vêtements et de la meilleure manière de les vendre. Mais petit à petit, au fil des semaines, il devint le conseiller préféré de la fille du vieux, l'aidant à choisir couleur et trame de tissu, publicité et force de vente.

Mais le vieux avait d'autres occupations bien moins règlementaires que sa petite cordonnerie.
-Tu vois, expliqua-t-il un jour au cadet, dans mes chaussures, je mets deux semelles. Et là, je glisse de l'herbe à chat. Direction le château. Pof.
-C'est illégal, tout ça...
-Pas plus légal que ce que tu faisais avant chez la vieille.
-C'est pas faux.
-Bon, canard...le problème, c'est que les gardes du roi surveillent le trafic de très près; et sans cette herbe, ma maison et la boutique tombent en ruine. Tu vois où je veux en venir?
-Je m'en charge, assura le cadet. Je ferai ça de nuit, au dessus des gardes, avec mon plumage on ne verra rien. Vous me donnez l'adresse et le lieu, je m'occupe du reste!

En quelques semaines, le vieux et le cadet des canards avaient mis sur pied et palme un réseau complet de transport d'objets et contenus illicite et illégal, au nez et à la barbe du roi. Objets magiques interdits, herbe à chat, herbes aphrodisiaques, oeufs d'or... Le cadet avait cessé de voler: le jour, il était un honnête conseiller commercial et le soir, il revêtait ses plumes noires de passeur.
Mais malgré toute cette vie, il restait une place vide: il n'avait jamais oublié d'où il était parti. Le bec de celle qui l'avait nourri, le rire de ses demis-frères, les railleries qu'il avait longuement subi. Pourquoi était-il différent de sa famille?  D'où venait-il? Malgré toutes les conversations avec le vieux, il n'avait jamais abordé cette partie de sa vie, préférant rester ancré dans le présent. Le vieux n'avait toutefois cessé de l'appeler Vilain...

Les réponses parvinrent avec le printemps, qui arriva plus rapidement qu'il ne l'avait attendu. Le soleil commençait à réchauffer les feuilles jaunies par l'hiver, les fleurs s'éveillaient lentement, les petits oiseaux insignifiants chantonnaient le matin.
Le cadet s'était levé tôt pour récupérer les derniers règlements de la nuit et comme chaque matin, avait été jusqu'au lac se laver les plumes.
-On a des nouveaux venus, lança-t-il vers le vieux qui était encore à l’intérieur!
-L'hiver est fini, j'imagine que c'est le Collectif des Cygnes Allemands (c'est un jeu de mot  :D ) qui viennent vérifier si tous les cygnes sont bien revenus. Y'en a tous les ans qui désertent, ils préfèrent rester au chaud. Ce ne sont pas les plus fréquentables, attend que les autres arrivent, ils mettent une meilleure ambiance!

Mais le vilain caneton avait cessé d'écouter le vieux. Pour la première fois de sa vie, il restait subjugué devant le spectacle qui s'offrait devant lui - ou pour la deuxième fois, depuis la robe Versachery qu'il avait vu. C'était un somptueux ballet de cygnes blancs voletant dans les nuages, tournoyant au-dessus du lac avant de se poser sans bruit. La grâce, la beauté des oiseaux l'empêchait de faire le moindre mouvement, craignant que la moindre palme qui remue ne rompe la magie de l'instant. Leur cou semblait grimper jusqu'au ciel, lorsqu'ils ne se courbaient pas gracieusement jusqu'à la surface de l'eau. Le soleil se reflétait dans leurs becs d'un noir de jais.
-Je ne risque pas de leur ressembler un jour, soupira le cadet en secouant son cou trop grand.

-P'pa, viens voir!
-Par les oreilles d'un ogre! George, vise un peu!
-Quoi, papa?  
-Là, le vilain oiseau!
-Je le vois pas!
-Abruti, juste là, sur la berge.
-P'pa, c'est pas notre vilain oiseau, c'est un cygne. Lui fait pas croire ça, il va s'imaginer des trucs après, j'ai pas envie d'un névrosé chez nous... George traîna ses savattes et se renferma dans sa chambre.

Mais la conversation avait atteint les oreilles de l'oiseau, resté au bord de la berge, en contemplation devant le spectacle aquatique.
-Un cygne, répéta-t-il sans comprendre?
-Et magnifique! D'où viens-tu, tes plumes n'ont pas beaucoup voyagé!
Le cadet se retourna vivement vers l'un des oiseaux qui s'était approché.
-On me l'a déjà faite, ça va hein, râla-t-il. Je suis gris comme Mickael Jars-on, j'ai l'air dégingandé, j'ai assez entendu ça...
Le cygne rit doucement, d'un rire si cristallin qu'il n'y avait la moindre once de méchanceté.
-Mais comme nous tous! Avec qui as-tu grandi? Nous avons tous les plumes grises et un air maladroit!
Le cadet ne su que répondre...Il observait le cygne sans conviction, mais le coeur battant.
-Approche-toi de l'eau, tu verras que je ne me moque pas de toi.

Dans les petites vaguelettes du lac, le vilain petit canard aperçu alors un long bec noir, deux yeux brillants, et un plumage immaculé. Son cou s'ondulait doucement et ouvrant ses ailes, il découvrit que la grisaille l'avait totalement quitté. Pour la dernière fois de sa vie, une nouvelle larme rebelle coula sur son bec.
-Bienvenue parmi nous, lui dit le cygne avec bienveillance! Comment t'appelles-tu?
-Gracieux, cria le vieux derrière! Il s'appelle Gracieux!

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_ni4c53I5JE1rt6w1lo5_r1_400

-C'est émouvant de se retrouver après tant de misères!
-Très. Je savais enfin d'où je venais, et c'est grâce à eux si j'ai pu retrouver des traces de ma famille. En quelques semaines, j'étais devenu un autre.
-Vous avez quitté la boutique?
-Pas vraiment! En fait, tout l'été et l'automne, nous avons remis de l'ordre sur le Marais et le quartier général des Cygnes a rouvert. Ils s'occupent de tenir l'ordre sur les berges, surtout les soirs un peu trop arrosé. Les pies sont les premières à mettre le foutoir.
-Quand êtes-vous donc parti? Quand vous pensiez que vous étiez psychologiquement sur la voie  de la réminiscence passée d’un surmoi antérieur?
-Euh non...quand sa fille a décidé de se mettre en freelance et de monter sa propre boutique. Je l'ai accompagné, on a travaillé pour Versachery, pour les pubs de Leroyal...elle s'est fait un nom! Quand les autres sont repartis l'hiver, je suis resté bosser à la boutique.
-Et vos affaires nocturnes?
-Oh évidemment, on a tout arrêté, maintenant que la boutique tournait parfaitement!
-Que s'est-il passé, exactement?
-Le roi et la reine sont partis, Marraine la Bonne Fée a chassé les ogres souverains...Il a fallu être plus vigilants, alors on a préféré revenir à des affaires plus légales.
-Et pendant ce temps, vous voici chez Leroyal!
-Ceci grâce à la Régente! Je lui dois beaucoup, vous savez, mentit Gracieux dans un sourire. J'ai proposé des modèles, le chef de pub a mystérieusement disparu un jour, et par un pur hasard je cherchais à m'établir seul et quitter la boutique.
-Le hasard fait vraiment bien les choses! mais en effet, c'est un mystère irrésolu à ce jours, chers spectateurs, et cette disparition a beaucoup endeuillé notre communauté, ajouta Delallée d'une voix grave.
-En effet, très triste...

La voix de Gracieux était teintée d'une hypocrisie que Dumarais ne releva pas. En réalité, le commerce illégale et son établissement comme convoyeur de marchandises illicites continuait toujours... voler lui manquait, sa vie d'aventures lui manquait., et cette petite affaire lui permettait de garder un pied dans l'imprévisible. Même si chaque habitant était à présent sur le même pied d'égalité, il restait comme un flottement amer: qu'est-ce que l'avenir réservait? Il se fichait des ogres comme de sa première plume, mais tout de même, cette Marraine était un peu trop envahissante.


-M'sieur Becnoir, m'sieur Becnoir!
Gracieux soupira en faisant pivoter sa chaise dont le bois couina.
-Qu'y  a-t-il, demanda-t-il à Verpic, son secrétaire particulier, qui toquait à la porte? Un nouveau complot pour voler la dernière recette secrète du baume amincissant pour ours?
-Non non, c'est la princesse de Bois-le-Grand qui vient essayer sa tenue pour le tournage de la prochaine publicité!
Gracieux afficha un large sourire et se leva ouvrir la porte de son bureau. Dis-lui que j'arrive tout de suite, elle sera ravie!

La jeune femme était une de ces petites candides qui avait elle aussi  échappé à un loup trop gourmand. Elle s'était révélé êttre parfaite pour incarner l'égérie de la nouvelle lotion pour rendre la peau diaphane. Avec ce soleil infernal d'été, reines et princesses ne pouvait supporter d'être trop halées.
-Monsieur Becnoir, s'écria la jeune fille d'une voix cristalline! Je suis si heureuse de ce dernier produit!
Gracieux épousseta sa manche d'une invisible poussière et pris la main de la jeune fille pour la saluer. Bien que sa nouvelle identité soit encore récente, il avait eu tout le loisir d'apprendre d'excellentes manières dans son ancienne boutique.
-Princesse, j'en suis ravi! Je le dirais à notre directeur! Vous êtes toujours aussi parfaite, je ne regrette pas mon choix. Mais ne perdons pas de temps, voici votre robe!
Le cygne avait mis de nombreuses heures pour choisir la tenue parfaite, et d'autant plus d'heures à terminer les dernières retouches, infatigable perfectionniste qu'il était. Son couturier le maudissait encore. Qu'en pensez-vous?
-Elle est superbe, couina la jeune fille!
-Elle vous va parfaitement. Nous  avons mis un peu de poudre de fée pour qu'elle soit parfaitement à votre taille, précisa Gracieux.
-Vous avez toujours l'oeil pour cela, monsieur Becnoir, vous êtes un expert!
Gracieux se rengorgea discrètement avant d'appeler Verpic. Prépare les caméras, nous tournons maintenant. Venez, princesse, je vous montre votre texte.

Alors que la jeune fille s'installait devant la caméra, rose de plaisir, Verpic apporta  discrètement quelques papiers à Gracieux, sur lesquels il jeta un regard intéressé.  
-Ah, ce sont les derniers chiffres du mois dernier?
-Exact. Vos fournisseurs tournent encore bien. Nous avons eu affaire à deux révisions de la flotte.
-Qui?
-Les canards, toujours.
Gracieux soupira. A la retraite du vieux fermier, il avait totalement reprit les rênes du petit trafic d'envoi de colis interdits, et ce, au nez et à la barbe de la Régente et de son fils. L'affaire était florissante et rapportait, mais la flotte de convoyeurs devait être renouvelée avec l'hiver, et à défaut, il s'était rabattu sur quelques canards du coin. Il est bien inutile de préciser que Gracieux détestait toute forme de canards. Même les canards laquais.
-On fera avec, comme toujours. Bon, coupa-t-il, tournons cette publicité!  Roger, lança-t-il au lapin caméraman, tu es prêt?


-Et voilà où j'en suis...
Gracieux se rengorgea  en toussotant de nouveau. Les yeux brillants,  il attendait une nouvelle question de Delallée qui ne vint pas.
-Enfin voilà, reprit-il...voilà voilà...
-Merci bien, lâcha le présentateur soudainement! C'est une belle aventure! Et en plus de votre poste, nous savons que vous êtes très attaché à la cause des cas désespérés.
-Des orphelins, exactement, rectifia Gracieux.
-Oui oui, voilà... Mais aujourd'hui, vous êtes donc parfaitement bien dans votre peau, n'est-ce pas là une réussite? Que pensez-vous de votre situation?
-Vous savez, je ne pense pas qu'il y ai de bonnes ou de mauvaises situations!
-Et si vous deviez résumer votre vie, aujourd'hui avec nous?
-Et bien...
-Ce sont d'abord des rencontres?
-En effet, et des...
-Des gens qui vous ont tendu la main à un moment de votre vie où vous ne pouviez pas?
-Euh oui...
-Où vous étiez seul chez vous?
-Possible..
- C'est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée, n'est-ce pas? Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l'interlocuteur en face!
-C'est certain...
-Je  dirais même: le miroir qui vous aide à avancer...

Gracieux eut un sourire figé et attendit quelques instants que Delallée se taise...et il vint un moment où il se décida pour quitter lentement le plateau, glissant discrètement de son fauteuil pour ne pas gêner le présentateur qui poursuivait son monologue et prenant son courage à deux palmes, s'enfuit sans bruit du plateau.

-...et demain, Mr Becnoir, demain, qui sait, peut-être seulement à vous mettre au service de la communauté, et à faire le don, le don de vous....... Monsieur Becnoir?

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_ni5vw1QSbI1rdsc6eo2_400

*THE END*
     


⊱ far far away ⊰


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 2:43

Aaaaaaaaaaaaan les beaux cheveux il va nous falloir un lien :bril: Ok je sors Arrow


Plus sérieusement ♥️
Bienvenue parmi nous ! Lee est vraiment un excellent choix et je plussoie également le choix du conte :own: J'ai hâte de voir ce que tu va faire de tout ça mais j'aime déjà beaucoup le début. && le premier gifs plein de awsomnesque :laugh:
Courage pour ta fiche :guh:
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

TU SAIS OU J'VAIS LES RENTRER MES MOUTONS ?!

Iseut Sautemouton

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nrjscwzawK1rjjr2to5_250

⊱ pseudonyme : Lady Furiosa
⊱ tête mise à prix : Katheryn Winnick
⊱ crédits : elf & tumblr ♥
⊱ arrivé(e) le : 27/12/2014
⊱ manuscrits : 510

⊱ tes licornes : Belle Yeuxdevelours & Raiponce Cheveuxdor
⊱ schillings : 671

⊱ ton conte : La bergère et le ramoneur
⊱ ta race : Statuette de porcelaine vivante
⊱ métier : Bijoutière ¤ Propriétaire de sa propre boutique, on commence à connaître son nom à Fort Fort Lointain ¤ Seconde au sein des Lames de Cendres
⊱ tes armes : Un bâton de bergère & une épée nommée Sybelle (fabriquée par son bestah 4eva, Jeiran) : elle manie le premier mieux que la seconde mais elle maîtrise pô mal quand même.
⊱ allégeance : Jolèmpa. Même que je rêve d'arracher ses petites ailes d'usurpatrice.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nrjscwzawK1rjjr2to6_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 13:28

Il m'a l'air prometteur ce perso, dites donc :frfr:

Bienvenue par ici & bon courage pour ta fiche mon p'tit canard ! :coeur:

______________________________________

Our own choices





BG attitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nu0srp6YEl1rjl6wko2_250

⊱ pseudonyme : elf
⊱ tête mise à prix : luke evans.
⊱ crédits : swan, tumblr.
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ tes licornes : poucet, cam et gil.
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : pauvre mortel fragile.
⊱ allégeance : ni oui, ni non, tant qu'elle vient pas l'emmerder hein.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nu0srp6YEl1rjl6wko6_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 14:00

Mais que de classe par ici, Lee Pace envoie vraiment du lourd et ça me donne vraiment envie de revoir pushing daisies pour la troisième fois. :beuh: :coeur: En tout cas j'suis curieuse de voir ce qu'il va donner, ce que tu vas faire pour le détacher de notre bon vieux Thranduil international. Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2832667894 Déjà tu sais que j'approuve totalement le choix du conte, il va si bien au cygne. :perv: :aw: En tout cas bienvenue parmi nous mon beau, comme dit en ZI un lien sera d'office je pense :chica: et bonne chance pour ta fiche. :own: :3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 16:36

LEEEEE :bwag: TRANDUIL :bwag: UN CYYYYGNE :bwag:
Mais trop de classitude pour moi, je ne peux supporter Arrow
Nan mais sérieux, t'es parfait, vouala, c'est dit, c'est écrit, bienvenue sur FFL, fighting pour ta fiche, et heureuse que t'ai craqué, c'est bio de craquer, surtout pour FFL :guh:
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 16:42

LEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE OMGOMGOMG :*-*: quel choix, puis en vilain petit canard :laugh: :laugh:
bienvenue ici et bon courage pour ta fiche beau blond Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2735923281 :bril:
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_mzxbbaBl0P1s69zh4o1_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 18:16

Merci pour vos accueils!! :uni:

Je vais m'efforcer d'être à la hauteur alors, j'ai la pression maintenant :mdl:
Nan Gracieux n'est pas le Thrandy-de-Jackson, il va être altruiste et sympathique, lui :guh:

La fiche est commencée, j'espère que mes études ne vont pas me faire prendre du retard (ça empêche le RP, c'est pénible :beuh: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyLun 12 Jan - 21:39

huhuh, salut boss :ivil: :bwag: (en même temps, vu la blondeur, y a que leroyal qu'est destiné à l'accueillir :charming: )
bienvenue officiellement, beau cygne et courage pour ta fiche :hanw: :red:
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMar 13 Jan - 15:05

papa Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 :coeur:
Bienvenue parmi nous, ce personnage sent la classe :aw: :potté:
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMar 13 Jan - 15:18

biienvenue !!! :cc: suuper choiix d'avatar et de conte ! :pony:
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMar 13 Jan - 15:20

Potté Pelageroux a écrit:
papa Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 :coeur:

:mdl: :mdl: :mdl:
Commence par te décolorer les cheveux vil gueux ! :beuh: GRACIEUX, POUSSE LE A DEVENIR BLONDE PLATINE COMME TOI. :aw: :hansel: Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2832667894
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_mzxbbaBl0P1s69zh4o1_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMar 13 Jan - 15:50

CHALLENGE ACCEPTED! :guh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 8pk6

⊱ pseudonyme : Zabolac.
⊱ tête mise à prix : Santiago Cabrera
⊱ crédits : LAURA et Tumblr.
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ tes licornes : David Leféroce.
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Humain, même s'il a toujours rêvé d'être un nuage.
⊱ allégeance : Qui ça ?

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nihkztjKfN1rm79gro6_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMar 13 Jan - 17:46

Mais y a toute la bande des schizos qui envahit le forum ma parole What a Face What a Face What a Face (m'en fous, j'étais là la première.)

En attendant, Ferdi', Sebou et les autres te font un bisou sur la fesse droite, si tu savais ce que j'ai ri en te démasquant dans la partie invité, THRANDUIL QUOI, évidemment :red: Team Elrond quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_mzxbbaBl0P1s69zh4o1_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMar 13 Jan - 23:39

Santiago :red:

(C'est Steph qui a vendu la mèche du forum Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 tu pourras garder ton statut de première-sur-un-forum, promis :v: )

Et comment ça j'ai été démasquée? Je suis trop choquée, je pensais avoir été discrète :kyu:
Mais moi aussi je te bise sur la fesse gauche de la part de tous les autres (surtout Moy la chaudasse) :guh:

(#TeamOreillesPointues)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Invité
Invité

Anonymous




Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMer 14 Jan - 0:07

Oh... Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2832667894 Vous, ici ? Il faudra qu'on parle toi et moi : j'ai des surprises plein ma hotte ! Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 Quand une souris verte m'a dit que tu étais là J’ÉTAIS FORT JOUASSE ! 8D Trop heureux de te voir débarquer !!!

Bienvenue à Fort Fort Lointain, Gracieux !!! :red:  :hanw: même si Team Galadriel !
Revenir en haut Aller en bas

FORT FORT LOINTAIN



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nu0srp6YEl1rjl6wko2_250

⊱ pseudonyme : elf
⊱ tête mise à prix : luke evans.
⊱ crédits : swan, tumblr.
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ tes licornes : poucet, cam et gil.
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : pauvre mortel fragile.
⊱ allégeance : ni oui, ni non, tant qu'elle vient pas l'emmerder hein.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_nu0srp6YEl1rjl6wko6_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyMer 14 Jan - 18:46




fécilitations
t'as poussé ton premier greuuuh !

BRAVO A TOI PETIT OGRE, TU REJOINS LES

happy ending
OH MON DIEU. :mdl: :mdl:
Je crois que j'ai jamais autant rigolé en lisant une fiche, sans déconner les jeux de mots sont énormes puis, LE MONOLOGUE DU SCRIBE BON SANG.  :own:  :aw: Ton personnage envoie sérieusement du pâté, j'ai eu de tout, des feels comme des HAHAHAH OMG.  :coeur: De plus, si ton monsieur continue ses trafics, y'aura moyen de trouver un truc avec Sinbad qui lui fait des magouilles mais sur mer et avec des tas de marchandises.  Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2300028946 Enfin, j'aime beaucoup ton personnage, très intéressant et j'ai hâte de le voir évoluer en RP.  :omg: JEVEUXUNLIEN.  :lancy:  :perv:  Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? 2832667894


BRAVISSIMO, tu as passé la première étape du beau monde de Fort Fort Lointain. Tu croyais que ça allait s'arrêter là hein ? Et ben tu rêves, une fois n'est pas coutume de te faire subir les pires tortures, je vais te rassurer en t'affirmant que cette fois-ci ce sera différent, une partie de plaisir même après la longue écriture de ton histoire.  :ivil: Déjà, tu vas me recenser ta belle tronche et ton petit conte, si conte il y a btw. Ensuite, tu vas pouvoir te glisser dans la partie administrative de ton damoiseau/damoiselle/travelo qui s'passe da ! Et hm, que je réfléchisse. AH OUI, te lier avec les autres ça peut être pas mal je pense, surtout si ton voisin s'avère être un âne qui parle.  :noes: Du reste, techniquement tu devrais plus trop te prendre la tête, pas besoin de te lier le lieu des scénarios et tout l'toutim, c'est pas sorcier.  :shrek:

SUR CE. Le staff de FFL te souhaite un très bon amusement dans le royaume, de t'éclater bien comme il faut et de respecter autrui même si c'est un ogre.  :nyan:  :rainbow:  :mex:

⊱ far far away ⊰

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN



⊱ pseudonyme : Corleone
⊱ tête mise à prix : Lee Pace
⊱ crédits : Mes mimines et teumbleurre
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : Cygne parlant, drama-queen
⊱ allégeance : Par pur pragmatisme et intérêt politique pour vivre dans une relative sérénité.

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Tumblr_mzxbbaBl0P1s69zh4o1_250



Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? EmptyJeu 15 Jan - 21:57

Merciiii  :kikou: J'avoue que c'est la fiche la plus WTF que j'ai du écrire  :sm: Ravie qu'elle t'ai plu et ouiii je veux aussi un lien, je courre et je vole sur ta fichette What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Contenu sponsorisé





Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain? Empty

Revenir en haut Aller en bas

Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gracieux - le swag, c'est moi. Vilain? Vous aviez dit vilain?
» odile ⊰ vous aviez plus de bon sens en venant au monde !
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ il était une fin :: T'es pas mouru l'âne, t'es pas mouru-