AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORT FORT LOINTAIN A FERME SES PORTES.

(m) santiago cabrera ⊱ jeiran aurorefauve


FORT FORT LOINTAIN





⊱ pseudonyme : elf
⊱ tête mise à prix : luke evans.
⊱ crédits : swan, tumblr.
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ tes licornes : poucet, cam et gil.
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : pauvre mortel fragile.
⊱ allégeance : ni oui, ni non, tant qu'elle vient pas l'emmerder hein.





Jeu 18 Déc - 20:38



Jeiran Aurorefauve
Vous pouvez me tuer mon ami, mais ne m’insultez pas !

CONTE : le cheval enchanté des mille et une nuits. ÂGE : 31 belles années. SENTIMENTALEMENT : plutôt volage, il n'a jamais eu la bonne idée de passer la bague au doigt d'une femme. OCCUPATION : armurier et inventeur, il regorge d'idées en tout genre, surtout en ce qui concerne la mécanique. RACE : bien que ses pensées laissent à songer qu'il vient d'un autre monde, Jeiran est tout ce qu'il y a de plus humain. CARACTÈRE : patient, réfléchi, imaginatif, à l'écoute, bavard, passionné, rassurant, perfectionniste, indiscret, quelque peu colérique, familier, astucieux, impliqué, très observateur. AVATAR : Santiago Cabrera. CRÉDITS : visenya.



⊱ Une chose est sûre c'est que Jeiran a connu la misère dès sa naissance. Oh non, il n'est pas né de l'alliance d'un homme et d'une femme qui s'aiment, il a plutôt vu le jour grâce aux envies passagères d'un personnage pour une prostituée. Et oui, il a pointé le petit bout de son nez dans une maison close à Port-aurore, lieu que Taher Septmers côtoyait énormément en recherche de plaisir charnel et d'affection, suite à la mort de sa pauvre épouse en donnant naissance à son unique fils légitime Sinbad. Si bien sûr il n'a pas eu de père à temps complet, sa mère Kimia Aurorefauve lui donnait tout ce qu'elle pouvait, à commencer par une éducation ouverte sur l'esprit et encline à la pratique des arts. Certes, vivre parmi les demoiselles à moitié nues et les voir se faire enfermer dans des pièces durant des heures eut l'effet de le faire grandir d'un coup, néanmoins, il eut toujours un grand respect pour celle qui lui avait donné la vie.

⊱ Forcément, à la naissance de son petit Jeiran, Kimia eut la bonne idée d'en informer son père puisque de toute manière, elle était sa favorite. A moitié heureux de voir le poupon dans ses bras, il lui promit malgré tout d'essayer d'être un minimum pour lui, tout en cachant sa présence aux yeux de son garçon de trois ans son aîné, Sinbad. Elle accepta sans rechigner, bien qu'ayant un poids au coeur et Jeiran grandit dans cette ambiance, balancée entre la débauche et un amour incertain.

⊱ La curiosité vint pourtant alors qu'il était âgé de onze-douze ans. Faut savoir qu'en bon enfant des rues, il traînait un peu partout et à l'instar de son demi-frère qu'il connaissait seulement de nom, les rues de Port-aurore n'avaient aucun secret pour lui - bien qu'il préférait passer son temps dans une chambre à traficoter des objets pour les améliorer. C'était ça le problème à vrai dire, Sinbad il le croisait souvent, même une fois il lui avait adressé la parole en ayant malencontreusement foncé sur lui - celui-ci accompagné de son ami de toujours Kale, avait écourté les excuses et s'en était allé filer dépouiller des poches plus loin - et une chose était sûre, il voulait avoir cette présence qui lui manquait tant. Vint alors un léger espionnage, une timidité mêlée à une peur, parce que Taher, ayant remarqué son garçon bâtard tourner autour de l'autre ne put supporter ceci. Il le prit à part, lui gueula dessus qu'il ne devait pas lui offrir ne serait-ce qu'un regard et rester dans son coin, parce que selon ses dires coléreux il n'était rien. Et Jeiran n'en répondit rien, si ce n'est une mine dépitée et des prunelles larmoyantes.

⊱ Même après le décès de Taher à ses treize ans, il ne put se résoudre à aller discuter avec celui qui pouvait lui apporter la protection dont il avait tant besoin. Alors Jeiran restait dans l'ombre, guettait, ayant cette lourdeur dans l'estomac et dans le coeur. Malgré les années passantes, il perdit définitivement de vue Sinbad quand celui-ci eut l'audace de partir en voyage. Et comme un déclic, à son tour il eut envie de voir autre chose, les adieux envers sa mère furent quelque peu déchirants, mais il ne regretta rien et peu importe son jeune âge.

⊱ C'est ainsi qu'à quinze ans il partit découvrir les déserts d'Afshin, s'arrêtant parfois à gauche à droite dans divers villages, jusqu'à s'intéresser à leurs cultures quelque peu différentes à chaque fois. Ce qui comptait pour Jeiran, c'était d'apprendre, de fabriquer, d'avoir des idées. Oh certes, ses débuts étaient maladroits, cependant il ne perdait pas espoir - ça jamais, il gardait le sourire peu importe la situation.

⊱ Il vécut à Mar-à-Calèche durant près de dix ans, durant lesquelles il fut engagé en tant qu'apprenti armurier dans une boutique discrète mais réputée de la cité. Son maître était un genre de père par procuration, et surtout il lui permettait des petits écarts comme customiser des épées ou encore améliorer des arbalètes. Selon lui, le jeune mouflet avait du talent - et oui, il avait raison. Le tournant décisif de sa vie vint à vingt-cinq ans, une nuit il se réveilla des plans dans la tête, son esprit fusant à foison, et il resta enfermé dans sa chambre pendant près de trois semaines, se donnant seulement la peine de sortir pour manger ou pour acheter du matériel. Une révolution, ça sonnait ainsi et si bon ! Son idée ? Un cheval mécanique insufflé d'une magie inconsciente, l'animal entièrement fabriqué était d'ailleurs bien beau, un travail de génie qu'il ne put garder pour lui-même. Il présenta la bestiole au roi d'Afshin, assurant qu'il pouvait voler, l'emmener où il le souhaitait, Jeira avec son culot légendaire demanda en retour la main d'une de ses courtisanes ainsi qu'une belle bourse bien remplie. Crédule à souhait, ce fut pourtant son conseiller qui réfuta cette offre, hurlant à l'arnaque jusqu'à des kilomètres. Jeiran n'eut comme argument que celui de lui faire essayer pour y croire. Ce que le conseiller fit l'heure d'après, vêtu de ses plus beaux atours, pestant qu'il était impossible qu'une telle bête puisse voler, celle-ci lui prouva le contraire en l'emmenant haut, si haut dans le ciel qu'il n'en revint jamais, et sa machine aussi.

⊱ A partir de là, le nom de Jeiran Aurorefauve fut répété un peu partout, et quand bien même il n'avait pas eu la main d'une riche bourgeoise, il eut l'argent avec une promesse de faire partager ses inventions à sa terre natale. Il repartit en voyage à vingt-sept ans après avoir bien profité de sa renommée. En bon voyageur qui se le doit, il passa pas mal de temps à Saay, assimilant eux aussi leurs connaissances, jusqu'à tomber sur la capitale Fort Fort Lointain.

⊱ Deux ans, voilà deux ans qu'il est installé à la capitale qui ne cesse de le surprendre par ses évolutions. Armurier pour ne pas changer des bonnes habitudes, il propose très souvent aux clients des améliorations inédites qui lui rapportent une fortune, parce que même jusqu'ici on entend parler de ses prodiges. Toutefois, la capitale n'est pas tant un hasard que cela, il le sait, parce que si son nom se murmure, un autre se crie à côté d'une légende, celui de Sinbad, le frère qu'il n'a jamais pu approcher, ce légitime qu'il aurait pu souiller en tant que bâtard. Des années se sont écoulées depuis, l'enfant devenu un homme n'a plus peur que son père revienne d'outre-tombes pour l'empêcher de faire ce qu'il souhaite, mais pour le moment et comme il a toujours su si bien le faire, il guette de loin, attendant l'instant propice pour se faire remarquer.



Sinbad Septmers De son existence, Sinbad n'en connaît absolument rien - ou presque. Si encore son père avait eu la bonne idée de lui dire qu'il en avait un, peut-être qu'il se serait penché sur son cas, il aurait même été un aîné modèle en son genre ! Toutefois, n'ayant pas été mis dans la confidence, pour lui ce gamin qu'il croisait parfois dans les rues de Port-aurore n'est rien de plus qu'une connaissance avec qui il a à peine échangé quelques mots. Si certes Jeiran Aurorefauve était un nom en vogue durant un certains temps, il n'empêche que rien n'a concrètement attiré son attention jusqu'à ce qu'il passe dans sa boutique, de la façon la plus anodine du monde, cherchant de quoi remplacer les vieux sabres de son équipage. L'échange fut court, bref, datant même d'il y a plusieurs mois, c'est tout juste s'il se souvient du visage de l'inventeur chevronné. Du côté de Jeiran qui sait absolument tout, la nervosité est telle que les aveux ne sont pas faciles à cracher. Tout deux ont eu un parcours diamétralement différents, et les mentalités aussi changent, cependant, il saurait voir en lui quelque chose qui lui appartient, ce même sang qui coulent dans leurs veines, y compris leurs envies de voir toujours plus et d'avoir toujours plus. Comment lui avouer ? Comment lui affirmer qu'il est comme lui, qu'il est bâtard, que son père n'était pas aussi fidèle à son épouse morte comme il prétendait l'être ? Et surtout quelle réaction lui sera offerte ? Tant de questions, peu de réponses, un jour viendra où il se présentera à lui, et qui sait, avec de la chance ils pourront rattraper les années qu'ils n'ont pu partager à cause d'un père menteur.
Aladin Graindsable Venir de la même contrée, et du même village ne veut pas dire s'entendre à la perfection, bien au contraire. Quand bien même ils ont grandi dans un univers à peu près similaire, ils ne se sont pas croisés malgré tout et ce n'est pas forcément dans les meilleurs termes qu'ils se sont tombé dessus. Certes, caractériellement ils se ressemblent, néanmoins un fossé les sépare ! Faut dire qu'un gamin qui se tape l'incruste dans votre boutique - en vous suppliant de le cacher - pour fuir une personne victime de vol, ça impressionne autant que ça laisse perplexe. Toutefois et si Jeiran n'a pas cillé les premiers instants, c'est en découvrant la minute d'après qu'Aladin avait les mains baladeuses qu'il a commencé à être méfiant. Il s'est imposé comme ça, dans son petit commerce, sans prévenir, le remerciant à peine sous prétexte que c'est normal de se soutenir entre civils ! Bien, très bien, Aladin est très fatigant, Aladin est très chiant mais rien de plus. Si ce n'est qu'il a commencé à le haïr peu de temps après - deux jours exactement -, quand il se mit à se moquer gentiment de ses inventions et idées diverses. Pour le jeune voleur, l'évolution et le génie ce n'est pas pour tous, et certainement pas pour des gueux comme eux - voyons ! Et depuis tout est sujet à débat, Jeiran le supporte de moins en moins, s'en débarrasse lorsqu'il y arrive bien sûr, et du côté d'Aladin, il s'amuse pas mal de cet armurier créatif, il l'aime bien malgré tout, et peu importe les noms d'oiseaux qu'il se prend en pleine poire. Il a décidé qu'il serait son bourreau psychologique, jusqu'à le pousser à bout - qui sait, un jour Jeiran pourra l'apprécier, mais pour le moment il est bien trop occupé à l'envoyer royalement dans les roses. ⊱ plus d'infos ici
Euphrasie Lavilaine Il lui doit la vie, voilà tout. Une reconnaissance éternelle ainsi qu'une compassion éprouvée envers la jeune femme qui l'a sauvé d'un vol qui, à priori, devait mal se finir. Se trimballer avec du matériel plein les bras n'est pas forcément une bonne idée, le faire alors que le soir se met à tomber et que les boutiques commencent à fermer, ça ne l'est pas non plus. Victime d'une agression, il n'eut pas le temps de dire ouf qu'il était jeté contre le mur, une épée menaçant de lui trancher la gorge. C'est simple, Jeiran croyait que c'était la fin pour lui, pauvre homme qui n'avait même pas encore eu digne descendance. Alors que ses yeux se fermaient pour attendre la sentence fatale, ce sont des râles plaintifs qui l'ont sorti de sa tétanie. A peine avait-il réouvert ses paupières qu'un spectacle superbe se déroulait sous ses yeux, ses trois assaillants mis à terre par une figure plutôt grande, confiante, douée avec une épée entre les mains. C'est tout naturellement que bien que sonné, il alla remercier ce personnage qu'il nomma d'ailleurs Sir. Jusqu'à ce qu'Euphrasie se retourne, et qu'il découvre bien sûr un visage aussi féminin que candide. En plus de se sentir profondément stupide, et bien que la demoiselle de la garde voulut mettre fin à ce sauvetage express, c'est avec aplomb et après avoir ramassé son matos qu'il la rattrapa, lui affirmant qu'il lui en devait une. Et depuis, quand ils se croisent, Jeiran n'a de cesse de lui demander ce qu'il peut faire pour la remercier, lui créer quelque chose, lui payer un verre, peu importe finalement ! Tant qu'il peut lui offrir tant en retour qu'elle l'a fait pour lui - et franchement, la vie, ça vaut tout l'or du monde, il a intérêt à mettre ses économies de côté.
Shahryar Fildor Le fameux roi d'Afshin, le sultan, le tout-puissant qui suite à son invention improbable lui a donné une quantité plutôt impressionnante d'or. Ce qui relie ces deux hommes ? Un assez grand respect pour l'aura que dégage l'autre, Shahryar apprécie la compagnie de Jeiran pour ses idées, et celui-ci ne peut s'empêcher de se dire que si le grand du désert apprécie ses inventions, alors le monde adorera aussi. Ils n'ont rien pour se détester, et à la réalité, même si l'inventeur vit à Fort Fort Lointain, il n'est pas rare que le souverain lui envoie une missive demandant avec curiosité s'il serait capable de refaire son cheval mécanique volant, ce à quoi le plus jeune répond qu'il le fera un jour, cependant d'autres affaires occupent son esprit déjà plein à craquer. Non vraiment, rien de gravissime à l'horizon, ni de décevant, ils s'apprécient simplement. ⊱ plus d'infos ici

⊱ far far away ⊰

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN





⊱ pseudonyme : elf
⊱ tête mise à prix : luke evans.
⊱ crédits : swan, tumblr.
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ tes licornes : poucet, cam et gil.
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : pauvre mortel fragile.
⊱ allégeance : ni oui, ni non, tant qu'elle vient pas l'emmerder hein.





Jeu 18 Déc - 20:50




c'que j'ai à dire
Haut et fort surtout !

Avant tout, un grand MERCI, d'avoir lu mon scénario jusqu'ici.  :ivil:  :potté: Si tu en es à cette phase, c'est parce que je suppose, mon très cher Jeiran t'intéresse et sache que ça me touche en plein coeur.  :hanw: Je vais essayer d'être rapide histoire de ne pas t'endormir petit poulet.  :shrek:

avatar ⊱ tout comme mes autres scénarios ça risque d'être chaud patate, j'ai eu l'illumination d'un frère bastard en voyant sa tête donc bon.  :hansel: Mais pour ma défense, regardez comme il est chou et sa stachemou est canon.  :bwag:
pseudo ⊱ de ce côté-ci je suis pas bien embêtante, à la réalité Jeiran n'est cité nul part dans ma fiche puisque j'ai eu l'idée il n'y a pas si longtemps, et qu'en plus Sinbad ne connaît même pas spécialement son existence, du moins il ne l'a pas marqué des masses. Je trouve simplement l'association de prénom/nom assez jolie, mais si ça vous plaît pas oui, vous pouvez changer.  :omg: Merci juste de bien vouloir prendre un prénom d'origine perse, histoire que ça se termine pas en Kevin ou Dieu seul sait quoi.  :chica:  :*-*:
l'histoire ⊱ là ça se complique, forcément les points principaux ont été cités, et étant donné que Jeiran a pas mal voyage jusqu'à Fort Fort Lointain, les années en suspend sont totalement libres, il aurait pu avoir un amour perdu ou à votre guise, vous approprier le personnage c'est tout ce qui compte.  :hanw: Le passage avec le cheval mécanique étant celui du conte que j'ai remanié pour concorder avec Fort Fort Lointain, il va falloir s'en accomoder.   - pis ceycool un inventeur woh.  :pedo:
les liens ⊱ ALORS LA MA GUEULE, on va rire !  :prie: Sans déconner, j'pense que ça peut être super intéressant de jouer sur l'influence qu'avait Taher sur le petit Jeiran et sur tout ce qu'il cachait dans le dos de Sinbad, rien que le fait qu'il lui avoue ça risque d'être marrant - j'le vois pas lui dire HEY JE SUIS TON BRO de but en blanc, faudrait qu'il tourne autour du pot, histoire que mon cap'taine fasse un infarctus au moment de l'aveu.  :barty: Non oui, je ne prévois ABSOLUMENT RIEN, de fait j'aime beaucoup voir avec la personne comment on peut se goupiller de l'action ainsi que sa race de feels.  :mex:  :nyan: Parce que oui, feelseuse en chef que je suis, je prône le OMGOMGOMG.  :cry:  :cry2:  :kikou: Je jure sur ma vie qu'on sen fera à en vider un paquet de kleenex.


En ce qui concerne le reste, la présence etoo etoo, je suis disons pas super chiante là-dessus. Si tu passes une fois tous les deux jours ça me va, quant aux RPs une réponse toute les deux semaines ne me dérange pas le moins du monde, je prône aussi l'irl donc tékaté, va pas te prendre le chou et surtout pas pour moi.  :ew: C'est vrai que j'apprécie la régularité, malgré tout tant qu'on m'explique pourquoi on peut pas répondre, je peux comprendre j'suis un être humain après tout.  :red: Pour ce qui est de l'écriture dans sa totalité, je vous prierais de faire attention à l'orthographe, j'dis pas que je suis irréprochable mais tout de même les bases de la langue c'est pas bien sorcier à assimiler, surtout quand on a des astuces.  :ew:  :aw: J'aimerais une personne qui s'investisse dans la vie du forum, avec qui je puisse parler parce que écrire juste pour écrire, sans se taper des délires ensemble, c'pas bien rigolo.  :kya:  :omg:

Sinon que dire ? Je te remercie d'avance de le prendre, je te lèche la tronche, je t'offre ma vie, mon bateau, je suis ton esclave forevah et saoijsalkwnaoisklj.  :laugh:  :hanw:  :own:  :uni:  :nyan:  :tombe:  :bave:  :pony:  :charming:  :frfr:


⊱ far far away ⊰

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN





⊱ pseudonyme : elf
⊱ tête mise à prix : luke evans.
⊱ crédits : swan, tumblr.
⊱ arrivé(e) le : 01/01/1970
⊱ tes licornes : poucet, cam et gil.
⊱ schillings : 0

⊱ ta race : pauvre mortel fragile.
⊱ allégeance : ni oui, ni non, tant qu'elle vient pas l'emmerder hein.





Lun 22 Déc - 16:53



Scénario pris :potté:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

IL SUFFIRA D'UN CYGNE

avatar



⊱ pseudonyme : Chameau
⊱ âge : 23
⊱ tête mise à prix : Emily Browning
⊱ crédits : songbird, giphy, tumblr
⊱ arrivé(e) le : 29/12/2014
⊱ manuscrits : 513

⊱ tes licornes : Gretel Denougatine, Nina Têtedure & Eleazar Coeurfané
⊱ schillings : 590

⊱ ton conte : Le Lac des Cygnes
⊱ ta race : Humaine
⊱ métier : Ballerine
⊱ tes armes : Mes chaussons ?
⊱ allégeance : Pour, si elle peut me protéger





Mar 2 Fév - 22:40

Scénario libre :fire:

______________________________________


Free me, little swan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FORT FORT LOINTAIN

Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas

(m) santiago cabrera ⊱ jeiran aurorefauve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (m) santiago cabrera ⊱ jeiran aurorefauve
» Santiago Cabrera - Eoca Tholenion [LES HOMMES]
» Haïti - Social : Rapatriement des haïtiens de Santiago à partir du 6 janvier
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Märchen Von Friedhof {OK}




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊱ il était une fin :: Adieu ma p'tite crêpe suzette-